Parcourir Tag

vegan

Food

Crêpes vegan à la farine de châtaigne corse

2 février 2018

  Si vous êtes passé à coté de cette info capitale, la gourmande que je suis n’a pas oublié qu’aujourd’hui c’est LA CHANDELEUR ! Ce qui veut dire crêpe en overdose tout le week-end… 

Vous commencez à me connaître coté pâtisserie, j’adore cuisiner avec le moins de manière animale possible ! Alors j’accepte le challenge de crêpe vegan… Enfin personne ne m’a rien demandé, du coup c’est légèrement pathétique d’accepter un challenge que l’on se lance à soi-même devant sa plaque d’induction et son micro-onde mais bon j’assume d’être une fille bizarre parfois ;). 

Pourquoi la farine de châtaigne ?

Pour plusieurs raisons !  La première c’est qu’en ce moment en corse, c’est la période de la pulenta de châtaigne & figatellu. Du coup, je me dis qu’on a tous un fond de sachet de farine de châtaigne qui traine dans nos placards (ou dans ceux de nos parents comme moi). Ce qui est bien c’est qu’avec très peu de farine de châtaigne, le résultat est très savoureux ! La deuxième raison, c’est que la farine de châtaigne est sans gluten et riche en fibres ! Et la troisième raison (dont tout le monde se fout) c’est que je suis complètement accro à la châtaigne (dans toutes ces formes), alors le duo crêpe + châtaigne c’est l’orgasme à coup sûr pour moi. Allez, assez de préliminaires, c’est parti pour ma recette de crêpes à la farine de châtaigne corse vegan :

INGREDIENTS (dans l’ordre de la recette)

140 g de farine de blé T45
60 g de farine de châtaigne corse
1 pincée de fleur de sel
50 g de fécule (pomme de terre, maïs, arrow-root)
2 cas de sucre (en option)
2 cac d’HV (tournesol, coco, etc)
1 demi cac d’extrait de vanille
450 g de lait végétal (avoine, soja)

Les étapes de la recette  :

1. Ajoutez farines, le sel, la fécule, le sucre, l’HV et l’extrait de vanille.
2. Incorporez progressivement le lait végétal (préalablement tiédi, pour éviter les grumeaux) à votre mélange sec. Fouettez vigoureusement pour obtenir une pâte lisse.
3. Laissez reposer au moins une demi-heure
4. Huilez votre poêle et faites sauter vos crêpes. Si votre pâte est trop épaisse, rajoutez en peu de lait !
5. Dégustez avec de la confiture, de la purée d’amandes et de noisettes, du sirop d’érable ou avec tout simplement du sucre et du citron ! Pour moi ça sera purée d’amandes et de cacao car j’adore le chocolat dans les crêpes. Gourmande je vous ai dit 😉

Alors vous avez tenté les crêpes vegan ce week-end ?
Beauté

Animaux et cosmétiques | Je ne suis pas végane mais…

21 septembre 2017

Dans mon envie de réduire la souffrance animale au quotidien, après mon p’tit déj’ vegan,  j’ai décidé de m’occuper de ma salle de bain.

C’est une prise de conscience récente, grâce à la blogueuse/youtubeuse vegan Et pourquoi pas Coline qui aborde très souvent la question des tests sur les animaux pour les cosmétiques « cruelty free » comme on dit dans le jargon ;). Personnellement, il m’est arrivé un truc assez parlant sur le sujet.

Cet hiver, je discutais de mes envies de changements avec ma mère il y a quelques mois. Je lui ai dit notamment que j’aimerais remplacer petit à petit mes produits de beauté actuels par des cosmétiques cruelty free, en particulier le maquillage ! Coté soin de la peau j’utilises beaucoup d’huiles donc peu de risques de tests sur les animaux. Evidemment ce n’est pas tomber dans l’oreille d’une sourde, c’était les fêtes de Noël. Chez les mères, chaque information est stockée dans le disque dur « Cadeaux de Noël » pendant cette période ! Elle s’est rendue illico presto dans une parfumerie pour me trouver un maquillage qui plaise à mes nouvelles envies.

Elle est tombée sur une vendeuse qui lui a dit que « ça faisait longtemps que l’on ne faisait plus de tests sur les animaux en cosmétique !!! ».

Résultat : ma mère m’a offert pour Noël une palette à maquillage de la marque Guerlain, marque qui, selon les dernières infos de la PETA, teste encore ses produits sur les animaux. Alors je ne sais pas si cette personne a voulu vendre son produit ou si elle ignore la législation mais cet exemple tout bête montre bien que nous ne sommes pas encore conscient de ce qui se passe en cosmétique. Et l’une des raisons pour moi, c’est que le problème est plutôt complexe à comprendre !

Maman si tu lis ce post, j’ai adoré cette palette 😉 Ce n’est pas de ta faute évidemment !! #filleindigne.

La raison de cette fausse croyance est simple. En fait le 11 mars 2013 aurait pu être un jour de gloire puisque la Commission Européenne a définitivement interdit les tests sur les animaux pour les cosmétiques vendus dans l’Union européenne. MAIS….

Il y a une exception qui créer un joyeux bordel, c’est notre bon vieux REACH !

La réglementation REACH, qui contrôle l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des produits chimiques, oblige à tester sur les animaux les ingrédients cosmétiques utilisés en grande quantité en Europe (plus d’une tonne, il me semble). Evidemment, les grosses marques sont toutes concernées par ce problème. Elles ne sont d’ailleurs pas toujours au courant des tests effectués sur les produits qui rentrent dans la composition de leur cosmétique. Par exemple, lorsque la marque a besoin d’un conservateur, elle l’achète chez un grossiste. Elle ignore parfois si ce conservateur est testé (ou non) sur les animaux. Bref un joyeux bordel je vous dis !

Mais il y a aussi un autre problème ! Sinon c’est trop simple…

La chine commercialise uniquement des marques qui ont été testé sur les animaux. Certaines marques ne voulant pas se passer de ce marché là, acceptent que la Chine teste leur mascara sur des lapinoux !

Une marque cruelty free en France, ne l’est plus en Chine pour simplifier ! Pas très éthique tout ça. Mais c’est en train de changer lentement, puisque la Chine autorise dorénavant que les produits cosmétiques dits « ordinaires » (= qui ne changent pas votre corps en profondeur ou qui n’ont pas un aspect thérapeutique) comme le maquillage, soin peau et du corps, etc.) ne soient plus testés sur les animaux. Seuls les autres cosmétiques (comme le déo, les colorations, les soins amincissants, etc.) sont soumis à cette obligation. Evidemment, une marque non cruelty free en Europe, restera non cruelty free en Chine hein !

Vous reprendrez bien un peu de requin sur le visage ?

De mon coté, j’ai pris connaissance de tout cela il y a quelques années. Durant ma thèse j’ai étudié une molécule présente en petite quantité dans l’huile d’olive qui s’appelle le squalène. En fait cette molécule est présente en très grande quantité dans le foie du requin. Le squalane (un dérivé de la molécule) est utilisé en cosmétique, c’est un agent émollient parfait pour les crèmes, les huiles et les rouges à lèvres notamment ! Et bien je vous le donne en mille, certaines espèces de requins ont été quasi exterminées pour l’industrie des cosmétiques, le squalène étant aussi plus facile à extraire du requin que de l’olive (ou d’autres végétaux) et du coup moins cher.

En 2012, plus de 3 millions de requins (article l’express) étaient encore tués chaque année pour ce marché. Encore aujourd’hui dans les pays asiatiques, le squalane présent dans les cosmétiques est d’origine animale pour 1 produit sur 2 (article Le monde) !

Que faire ?

J’essaye aujourd’hui de choisir des cosmétiques non testés sur les animaux et vegan quand cela est possible. En fait, depuis que je suis consciente de tout cela, j’ai arrêté de consommer certaines marques que j’aimais (comme shiseido par exemple). Je n’arrive plus à voir la marque de la même manière, je ne vois que la crème sur la peau de lapins rasés de près pour l’expérience.

J’ai trouvé 3 jolies marques dans cet esprit à des prix assez raisonnables. Je voulais donc les partager avec vous

 Dans ma trousse de toilettes, j’ai à présent cet highlighter Zoeva qui est pas mal, quoique un peu compliqué à étaler avec sa texture mi gel/mi crème. Je pense qu’il y a des produits plus facile d’utilisation mais j’aime bien sa couleur légèrement nude/rosée. Par contre gros coup de coeur pour cette palette Zoeva qui est tout simplement une pure merveille, fards très pigmentés avec une belle tenue ! L’approche de la marque Zoeva est très interessante, j’aime beaucoup leur packaging et leur produit. Je pense racheter d’autres produits de la marque, d’ici peu ;).

Chez Kat von D, j’ai testé une poudre libre universelle, qui s’adapte aussi bien à mon teint d’hiver que d’été. J’ai bien aimé ce produit même si son pouvoir matifiant est un peu trop élevé. Du coup je l’utilise en petite touche. Je rêve d’avoir la nouvelle palette cathédrale de cette marque, plus pour l’objet que les couleurs d’ailleurs. C’est une tatoueuse célèbre qui a créée cette ligne de cosmétique, du coup l’univers gothique se retrouve un peu partout. Enfin mon crayon à sourcils bio vegan & cruelty free Boho, trouvé en parapharmacie s’adapte parfaitement à mes sourcils blond foncé ! J’ai trouvé la teinte parfaite pour mes sourcils (#alleluia) et le prix est très intéressant, moins de 7€ !

Voici donc ma nouvelle direction en matière de cosmétique… Si vous souhaitez en savoir plus sur les cosmétiques testés sur les animaux, voici la vidéo de Coline. La législation a un peu évolué depuis 1 an, surtout concernant la Chine mais elle explique parfaitement ce sac de noeuds qu’est le marché de la cosmétique aujourd’hui.

Et vous, quelle est votre sensibilité sur ce sujet ?
Food

Mes cookies vegans

5 septembre 2017

Cela fait des mois que je dois (oui c’est un devoir !) vous partager ma recette de cookies vegans.

Quoi de mieux que la rentrée pour (crash)tester de nouvelles recettes et changer son mode de consommation, diminuer les gourmandises industrielles au profit de recettes maison !

À la base, cette recette de cookies est largement inspirée du livre Healthy Vegan de Marie Laforêt, la blogueuse star du véganisme. Mais je l’ai réalisée tellement de fois en 2 ans que petit à petit elle est devenue un peu mienne car j’ai changé quelques proportions/ingrédients !  Si je peux vous donner un conseil, amusez-vous aussi à tester cette recette avec de nouvelles farines, de nouveaux laits végétaux, sucres, fruits secs… Contrairement à ma recette de Carrot cake partagée sur le blog, les cookies offrent plus de possibilité. Allez c’est parti pour la recette ->

Ingrédients

100 g de cassonade
60g de Muscovado
2 cac de noix de coco rapé
 (facultatif)
120 mL d’huile végétale
1 cas d’extrait de vanille
 ou 1 sachet de sucre vanillé (facultatif)
1/2 cac de bicarbonate de soude
1/4 cac de sel
3 cas de lait végétal
100 g de farine de blé semi-complète
50 g de farine de blé classique
50 g de flocons d’avoine complet
50 g de petits flocons d’avoines précuits
40 g de noix de pécan et d’amandes
50 g de chocolat noir

Cuisson

10 à 11 min à 180°C pour cookies moyens
8 à 9 min à 180°C pour cookies petits


Pour réaliser ces cookies chez vous, c’est tout simple !  Ajoutez chaque ingrédient en suivant l’ordre indiqué au-dessus… Mélangez bien après l’ajout de chaque ingrédient ! Pour la farine, ajoutez progressivement.

Mes conseils

Ne prenez pas peur si vous n’avez pas tous les ingrédients de la recette, adaptez. Voici mes petites préférences pour les ingrédients, mais n’hésitez pas à partager les vôtres !
Le sucre : la cassonade apporte un peu plus de croquant mais prenez le sucre que vous avez chez vous. Par contre, évitez de trop réduire le sucre, vos cookies ne se lieront pas bien. J’ai déjà testé 😉
L’huile végétale : j’aime bien faire un mélange 70/30 d’huile de tournesol et d’huile de coco
Le lait végétal : j’ai une préférence pour le lait d’avoine (qui s’accorde bien aux flocons d’avoine) ou le lait de soja qui est assez neutre en goût
La farine : j’aime apporter des fibres avec une farine semi-complète
Les flocons d’avoine : les petits flocons d’avoine précuits permettent aux cookies de se façonner facilement mais mettez ce que vous avez. La formation de cookies sera juste un peu plus longue.
Les fruits secs et/ou le chocolat, c’est freestyle… Noisettes, raisins secs, noix de macadamia, bref lâchez-vous !
La cuisson : comme pour tous cookies ils durcissent quand ils refroidissent alors sortez les avant. Faites plusieurs essais de cuissons entre chaque fournée afin de trouver votre cuisson parfaite.


À déguster à 10h en petit encas ou à 16h avec un jus frais ou une boisson chaude ! 
Food

Vidéo | Mon carrot cake vegan

5 janvier 2017

Ca fait longtemps que je voulais vous faire découvrir ma recette de carrot cake vegan ! Alors NON je ne suis pas végane, mais j’aime expérimenter de nouvelles choses !  Ca doit être mon ancienne vie dans la chimie qui me donne envie de retrousser ma blouse et de crashtester… J’aime aussi le fait d’envisager la cuisine sans matière animale, c’est assez libérateur. Il y a quelques années, on aurait jamais pu envisager la pâtisserie sans oeuf, ni beurre et voilà qu’aujourd’hui tout est possible…

Pour m’initier au véganisme en douceur, j’ai deux livres de Marie Laforet, du blog 100% végétal ! Pour ne rien vous cacher, j’ai découvert son travail par hasard en achetant un de ses livres à la fnac. Je ne me doutais pas que derrière ce bouquin se cachait l’une des blogueuses véganes les plus connues.

Pour ce Carrot cake à la noisette, je me suis inspirée d’une de ses recettes, que j’ai adapté à ma sauce genre « je suis pas végane donc j’ai pas des choses bizarres dans mon placard ». Et comme une recette en vidéo c’est quand même mieux,  j’ai réussi la prouesse technique de me filmer en cuisinant (Spielberg en tremble encore). Bref, j’espère qu’elle vous plaira car j’aimerais de temps en temps refaire ce type d’article, autour du « véganisme pour les nuls » comme moi.

Pour accompagner ce cake, j’ai choisi un thé corse Détox de la marque Callysthé, parfait après les fêtes. Ah oui et pour la liste des ingrédients, vous la trouverez dans la barre d’infos, sous la vidéo !

Et vous, la pâtisserie végane ça vous tente ?

Lifestyle

Mes objets fétiches | March 16

10 mars 2016

Comme tout le monde (enfin j’espère) j’ai mes petites obsessions musique, beauté, lifestyle… Je me suis dit que je pouvais vous faire une sélection de petits objets que je kiffe en ce mois de mars. Evidemment si je me prête à l’exercice dans 2 mois, ça sera complètement différent mais c’est ce qui me plait, figer mes envies sur l’instant… Et les comparer aux vôtres !

Alors rien de luxueux pour cette première tentative je vous rassure, uniquement des objets entre 5 et 40€  🙂

◊ Album de Jain : Zanaka
On m’a offert cet album et depuis je suis accro,  je l’écoute en boucle dans ma voiture. Pour les personnes qui sont passées à coté de cette perle française, le style est pour moi un mélange de pop, d’electro et de folk. J’adore la pochette de l’album et le clip du premier single Come avec son esprit Alice aux pays des merveilles 😉

Diffuseur aux huiles essentielles corses Solyvia
L’odorat est un sens très développé chez moi… Je sens tout ce que je trouve. Je me rappelle par exemple très bien de l’odeur des pierres chauffées par l’été que je ramassais petite dans le maquis, ou le parfum de la lavande sauvage et de l’immortelle que je cueillais pour ma mère. J’aime aujourd’hui avoir une maison qui sent bon, c’est pour cela que j’ai choisi un diffuseur de parfum aux huiles essentielles corses. Le diffuseur est livré avec une dizaine de bâtonnets mais j’ai choisi de n’en mettre que 3. L’odeur est plus subtile et cela me permet de conserver le diffuseur plus longtemps. Petit plus, ce diffuseur est fabriqué à la main en Corse par production de 100 pièces et livré dans une jolie boîte.

Objets fétiches selection du moment Hypsica blog mode lifestyle beauté Lire la suite