Parcourir Tag

food

Food

Crêpes vegan à la farine de châtaigne corse

2 février 2018

  Si vous êtes passé à coté de cette info capitale, la gourmande que je suis n’a pas oublié qu’aujourd’hui c’est LA CHANDELEUR ! Ce qui veut dire crêpe en overdose tout le week-end… 

Vous commencez à me connaître coté pâtisserie, j’adore cuisiner avec le moins de manière animale possible ! Alors j’accepte le challenge de crêpe vegan… Enfin personne ne m’a rien demandé, du coup c’est légèrement pathétique d’accepter un challenge que l’on se lance à soi-même devant sa plaque d’induction et son micro-onde mais bon j’assume d’être une fille bizarre parfois ;). 

Pourquoi la farine de châtaigne ?

Pour plusieurs raisons !  La première c’est qu’en ce moment en corse, c’est la période de la pulenta de châtaigne & figatellu. Du coup, je me dis qu’on a tous un fond de sachet de farine de châtaigne qui traine dans nos placards (ou dans ceux de nos parents comme moi). Ce qui est bien c’est qu’avec très peu de farine de châtaigne, le résultat est très savoureux ! La deuxième raison, c’est que la farine de châtaigne est sans gluten et riche en fibres ! Et la troisième raison (dont tout le monde se fout) c’est que je suis complètement accro à la châtaigne (dans toutes ces formes), alors le duo crêpe + châtaigne c’est l’orgasme à coup sûr pour moi. Allez, assez de préliminaires, c’est parti pour ma recette de crêpes à la farine de châtaigne corse vegan :

INGREDIENTS (dans l’ordre de la recette)

140 g de farine de blé T45
60 g de farine de châtaigne corse
1 pincée de fleur de sel
50 g de fécule (pomme de terre, maïs, arrow-root)
2 cas de sucre (en option)
2 cac d’HV (tournesol, coco, etc)
1 demi cac d’extrait de vanille
450 g de lait végétal (avoine, soja)

Les étapes de la recette  :

1. Ajoutez farines, le sel, la fécule, le sucre, l’HV et l’extrait de vanille.
2. Incorporez progressivement le lait végétal (préalablement tiédi, pour éviter les grumeaux) à votre mélange sec. Fouettez vigoureusement pour obtenir une pâte lisse.
3. Laissez reposer au moins une demi-heure
4. Huilez votre poêle et faites sauter vos crêpes. Si votre pâte est trop épaisse, rajoutez en peu de lait !
5. Dégustez avec de la confiture, de la purée d’amandes et de noisettes, du sirop d’érable ou avec tout simplement du sucre et du citron ! Pour moi ça sera purée d’amandes et de cacao car j’adore le chocolat dans les crêpes. Gourmande je vous ai dit 😉

Alors vous avez tenté les crêpes vegan ce week-end ?
Balades en Corse

Maison d’hôtes Zella

29 novembre 2017

Vous connaissez ces moments où on ressent le besoin de tout quitter, pour quelques heures ou pour une nuit, afin de s’isoler dans un endroit au plus près de la nature ?

Et bien j’ai trouvé ce lieu unique à 1 heure d’Ajaccio, dans la vallée du Haut-Taravo. Zella, c’est une maison d’hôtes à Guitera-les-bains, mon village. Cet établissement c’est le pari fou d’un enfant du village qui décide un jour de rénover le caseddu familial pour en faire une chambre d’hôtes au milieu du maquis, accompagné de sa femme et de ses deux filles. 

Il y a quelques mois, vous aviez apprécié ma visite à l’hotel U Frascone, près de Corte… Du coup aujourd’hui je vous embarque pour une balade, entre l’immensité des montagnes, le savoir-faire, la douceur de vivre et la consommation responsable ! 


♦ Coté Resto

Jean-Marie, le créateur de cette maison d’hôtes est aussi le chef cuisinier. Plantes aromatiques et potager autour de la bâtisse, fromages et viandes produits en famille, il aime mettre en valeur les ressources de notre île et de sa ferme et ça se sent dans l’assiette. Un paradis pour les locavores… Le menu propose chaque jour plusieurs plats à l’ardoise. Que du frais et du fait-maison ! Pour la gamme de prix, c’est très accessible. Cet été j’ai pris un gâteau de courgettes, un St Pierre et petits légumes et enfin un Tiramisu fraises (du jardin) et canistrelli. Le tout pour 26€ ! On ne peut pas faire mieux je crois… Délicieux et pour tous les budgets ! 

Lorsqu’il fait bon, vous pouvez déjeuner sur l’immense terrasse qui surplombe la vallée. La qualité des produits, le prix et cette grande terrasse sont vraiment les gros atouts de cet établissement pour moi !

  


♦ Coté Chambre

4 chambres tout confort (clim, tv, sdb moderne) ! Je n’y ai jamais dormi (la maison de mes parents est à 5 minutes, au centre du village) mais pour avoir visitée les chambres, je peux vous dire qu’elles n’ont rien à envier à un hôtel moderne, mieux elles ont un je ne sais quoi d’authentique :).

♦ Que faire dans la région ?

Il y a évidemment les bains de Guitera à 5 minutes de Zella. Des sources naturelles d’eaux chaudes soufrées à 45°C. Elles sont réputées pour apaiser les rhumatismes, les douleurs musculaires, les infections des voies respiratoires, les maladies de peau, etc. Moi j’adore y descendre le soir après manger quand il fait bien froid. Le contraste entre l’air frais et l’eau brûlante est tellement relaxant que je passe les meilleures nuits de ma vie quand je suis là haut. Et en plus, ça fait du bien à mon eczéma

Il y a aussi U Cuscione, un vaste plateau montagneux à la fois rocheux et verdoyant, traversé par des ruisseaux qui forment des pozzines. Vous pouvez même y croiser des chevaux sauvages <3

Et évidemment, si vous ne connaissez pas la région du Haut-Taravo, c’est l’occasion de découvrir tous les villages et les paysages de ma région natale ! Sur son site, Jean-Marie détaille mieux que moi tous les atouts de la région.

 


Suiviez le quotidien de Jean-Marie sur Instagram et Facebook et visitez son site pour avoir toutes les infos et plus de photos de son établissement. Vous savez que Zella a même été cité dans le guide des bonnes adresses de Corse-du-Sud par le Nouvel Obs ?

Infos utiles :
– Chambres d’hôtes : Ouvert tous les jours de l’année (fermeture annuelle février/mars)
– Table d’hôtes : Du vendredi midi au dimanche midi d’octobre à mi-juin/ En pleine saison, ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi midi et le mardi midi

Alors, cette découverte dans le Haut-Taravo vous a plu ? 

Food

Mes cookies vegans

5 septembre 2017

Cela fait des mois que je dois (oui c’est un devoir !) vous partager ma recette de cookies vegans.

Quoi de mieux que la rentrée pour (crash)tester de nouvelles recettes et changer son mode de consommation, diminuer les gourmandises industrielles au profit de recettes maison !

À la base, cette recette de cookies est largement inspirée du livre Healthy Vegan de Marie Laforêt, la blogueuse star du véganisme. Mais je l’ai réalisée tellement de fois en 2 ans que petit à petit elle est devenue un peu mienne car j’ai changé quelques proportions/ingrédients !  Si je peux vous donner un conseil, amusez-vous aussi à tester cette recette avec de nouvelles farines, de nouveaux laits végétaux, sucres, fruits secs… Contrairement à ma recette de Carrot cake partagée sur le blog, les cookies offrent plus de possibilité. Allez c’est parti pour la recette ->

Ingrédients

100 g de cassonade
60g de Muscovado
2 cac de noix de coco rapé
 (facultatif)
120 mL d’huile végétale
1 cas d’extrait de vanille
 ou 1 sachet de sucre vanillé (facultatif)
1/2 cac de bicarbonate de soude
1/4 cac de sel
3 cas de lait végétal
100 g de farine de blé semi-complète
50 g de farine de blé classique
50 g de flocons d’avoine complet
50 g de petits flocons d’avoines précuits
40 g de noix de pécan et d’amandes
50 g de chocolat noir

Cuisson

10 à 11 min à 180°C pour cookies moyens
8 à 9 min à 180°C pour cookies petits


Pour réaliser ces cookies chez vous, c’est tout simple !  Ajoutez chaque ingrédient en suivant l’ordre indiqué au-dessus… Mélangez bien après l’ajout de chaque ingrédient ! Pour la farine, ajoutez progressivement.

Mes conseils

Ne prenez pas peur si vous n’avez pas tous les ingrédients de la recette, adaptez. Voici mes petites préférences pour les ingrédients, mais n’hésitez pas à partager les vôtres !
Le sucre : la cassonade apporte un peu plus de croquant mais prenez le sucre que vous avez chez vous. Par contre, évitez de trop réduire le sucre, vos cookies ne se lieront pas bien. J’ai déjà testé 😉
L’huile végétale : j’aime bien faire un mélange 70/30 d’huile de tournesol et d’huile de coco
Le lait végétal : j’ai une préférence pour le lait d’avoine (qui s’accorde bien aux flocons d’avoine) ou le lait de soja qui est assez neutre en goût
La farine : j’aime apporter des fibres avec une farine semi-complète
Les flocons d’avoine : les petits flocons d’avoine précuits permettent aux cookies de se façonner facilement mais mettez ce que vous avez. La formation de cookies sera juste un peu plus longue.
Les fruits secs et/ou le chocolat, c’est freestyle… Noisettes, raisins secs, noix de macadamia, bref lâchez-vous !
La cuisson : comme pour tous cookies ils durcissent quand ils refroidissent alors sortez les avant. Faites plusieurs essais de cuissons entre chaque fournée afin de trouver votre cuisson parfaite.


À déguster à 10h en petit encas ou à 16h avec un jus frais ou une boisson chaude ! 
Food

Mon thé glacé maison

13 juillet 2017

Avec les beaux jours, on a tous notre petite boisson fraîche chouchou ! Pendant longtemps je consommais à la maison des boissons sucrées riches en édulcorants, en colorants, en acidifiants et autres molécules en -ants… Aujourd’hui, j’ai pratiquement banni tout cela de mon frigo. Il m’arrive parfois d’en acheter quand j’ai des invités pas très open au naturel et au bio (c’est une espèce rare mais ça existe encore) mais sinon je n’en consomme plus que dans les bars.

L’année dernière, j’ai bu pas mal de détox water (eau+fruits) mais niveau quantité de fruits il fallait être généreux pour avoir du goût ! Aujourd’hui je suis passée au thé glacé, et je voulais vous partager ici ma recette toute simple et aussi vous proposer 4 recettes créées par la marque Callysthé à télécharger en bas de l’article !

Ma recette de Thé glacé Détox 

– Thé rooibos Détox Callysthé (menthe, fenouil, népita, Huile essentielle genévrier)
– 1L d’eau
– 1 demi citron vert
–  2 nectarines (ou pêches)

Etape 1 : Versez 4 cuillères à café de thé dans 1 litre d’eau à température ambiante pendant 20 minutes minimum. Le thé Callysthé étant un thé rouge, c’est à dire sans théine ni caféine, vous pouvez le laisser infuser plus, il n’aura pas cette amertume que l’on connait des thés classiques ! L’autre avantage, c’est que vous pouvez le boire du matin au soir, il ne vous excitera pas ni vous causera des soucis d’estomac.
Etape 2 : Filtrez l’eau infusée avec un chinois (le rooibos est un thé très fin !)
Etape 3 : Ajoutez des rondelles de citrons verts bio et des nectarines
Etape 4 : Servez très frais et savourez à volonté votre thé glacé maison détox, 0% sucre 100% naturel !

Une fois le thé glacé terminé, mangez les nectarines fraiches infusées dans le thé, un délice !! Si vous n’aimez pas le thé rouge vous pouvez tester avec du thé vert en rajoutant quelques feuilles de menthe. Je n’ai pas testé mais je pense que ça peut-être bon aussi.

  Pour télécharger les 4 recettes de rooibos glacés créées par Callysthé c’est par ici ! Et évidemment, depuis l’année dernière, tous les thés Callysthé sont disponibles sur l’e-shop Hypsica. D’ailleurs, la livraison en ce moment est à 2,50€ donc profitez-en pour commander votre thé et découvrir les soldes de l’été :).

Et vous, vous avez envie de tester quelle recette ? 

Ah oui grande nouvelle, retrouvez-moi cet été avec ma sélection Hypsica au Wow Party 4 samedis dans l’été à Moorea beach (22 juillet et 5,12 et 19 août) de 11H du matin à 11h du soir ! Pour la première fois cet été, je proposerai là-bas un bar à thé glacé ! Je ne sais pas encore si je ferai cette recette… Je réfléchis encore ! Pour découvrir l’ambiance de Wow Party qui commence ce samedi (je serai présente à partir du samedi suivant), allez faire un tour sur leur page Facebook Balançoire au bord de l’eau, cours de Yoga gratuit, maquillage, cocktails, salades et musique electro chill… C’est ce qu’on appelle le paradis non ?

Food

P’tit déj’ | Je ne suis pas végane mais…

14 avril 2017

Depuis que j’ai changé quelques habitudes alimentaires, j’ai l’impression de prononcer la phrase « Je ne suis pas végane Mais… » tous les quatre matins.

Cette schizophrénie alimentaire m’a d’ailleurs déstabilisée au départ. Je me disais « Anne Marie choisis ton camp ma grande !!! ».  Végane ou Omnivore ? Je déteste mettre les gens dans des cases mais je voulais le faire pour moi. Après quelques mois de réflexion et d’expérimentation (vous avez du voir ma recette de Carrot cake végan)  j’ai commencé à nuancer mes propos pour arriver à un équilibre qui me plait bien 🙂

Aujourd’hui je me dis que tout est bon à prendre, d’un coté comme de l’autre alors pourquoi ne pas être un peu des deux ? Cela veut dire pour moi, privilégier dès que possible les matières végétales sans m’interdire la viande, le poisson et le fromage. J’ai pris conscience que j’offrais trop de place à la viande par exemple. En règle générale, tout ces excès ont des conséquences autant sur la planète que sur ma santé. Etre moins rigide que le véganisme mais sensible à ce que l’on consomme, c’est ce qu’on appelle aujourd’hui le fléxitarisme, je suis donc fléxitarienne apparemment. Un genre de végane à mi-temps !

 Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire quelques articles sur comment le véganisme influence ma vie, sans non plus prendre toute la place !

Pour vous en parler, j’ai envie de commencer par le p’tit dej’ évidemment ! Cela fait des années que je m’alimente de beurre le matin (sur les tartines, dans les viennoiseries et gâteaux industriels), on est français ou on ne l’est pas hein !? Mais depuis quelques semaines, je l’ai abandonné pour un aliment que vous connaissez peut-être : la purée d’oléagineux. J’ai commencé à en acheter au départ pour faire une pâte à tartiner maison (que j’ai raté d’ailleurs) et en fait le goût de l’amande et la texture de cette purée m’a tellement plus, que j’ai testé sur les tartines du matin ! Et j’avoue ne pas m’en lasser pour le moment.

Contrairement au beurre, la purée d’amandes ne se mets pas au frais donc pas d’accident de biscottes en mille morceaux à 7h du mat’ à cause du beurre qui ne veut pas s’étaler ! Grrr, ça c’est pour le coté technique. Pour l’apport nutritionnel, même si la purée d’amandes est plus calorique que le beurre, oui oui c’est possible (650 calories contre 550 calories), l’apport en protéines et 25 fois plus important. La purée d’amandes contient aussi des fibres, de la vitamine E, du magnésium, du calcium et du phosphore. Qui dit mieux ? Celle que j’ai choisi est de la marque La Vie Claireelle est certifiée Agriculure Biologique (AB), tout comme mon café équitable décaféiné d’ailleurs !

Quand j’ai envie d’un peu de sucre et de fruit, je rajoute de la confiture maison, celle de ma mère est la meilleure au monde, beaucoup de fruits et peu de sucre, c’est tout. Et voilà, un p’tit déj’ végan avec pas grand chose en fait. Evidemment, je ne refuse pas une belle brioche ou de bons canistrelli de temps en temps mais je me dis que commencer la journée sans matière animale c’est pas mal en fait !

Et vous alors, Végétarien, Omnivore ou Fléxitarien ?


 Purée d’amandes bio et café équitable, La Vie Claire Corse du Sud

Lifestyle

Instagram | 5 filles corses à jalouser

12 octobre 2016

Sur instagram j’ai, comme tout le monde, mes comptes chouchou, mes comptes inspirations et puis il y a des comptes qui me font mourir de jalousie « Nonnn mais non, je veux cette robe Dolce & Gabanna ! Ohh la chance, attends elle a reçu en cadeau elle ? mais quelle cona&!# ». Entre l’envie et la jalousie il n’y a qu’un pas je crois. Ma jalousie ne s’arrête d’ailleurs pas aux comptes internationaux, elle a même jeté son dévolu sur 5 comptes instagram corses !! Que des filles que j’adore et que je déteste forcément… Mode, lifestyle, food ou voyage, tout y passe !

Evidemment jalouse du passeport d’Alex, du blog On my way. Grèce, Lisbonne, Italie, les Etats-Unis ou encore les lacs de Corse… Chaque photo est une invitation au voyage et au dépaysement ! Bref Padoune est une globetrotteuse à suivre jalousement & absolument.

 

Cette belle institutrice, a crée il y 1 an et demi un blog entièrement écrit en langue corse, Figura di Stile. Entre collaboration made in Corsica et cocktails en bord de mer, son compte est une belle dédicace à la Dolce vita corse. Petite recommandation, n’essayez pas d’être aussi parfaite que Lucille, j’ai essayé et… je me suis fatiguée !

 

Avec son univers rose pastel, Christelle aime partager ses bonnes adresses corses et ses découvertes colorées (parfois farfelues) lors de ses nombreux voyages. Inconditionnelle de Disney, elle ramène toujours avec elle des clichés et objets magiques de Tokyo Disney et Disney LA… Grall de la jalousie ultime : ses tasses La Belle et la Bête !

 

Certifié bio, le compte de Marie, du blog Potrelinetta est un supplice pour les yeux… Entre légumes du potager, pain au levain et bounty maison, j’ai eu un coup de coeur pour ce compte gourmand, où chaque cliché à l’air d’être sorti d’un magazine vegan ! Pour ceux et celles qui ont la chance de vivre dans l’extrême Sud de la Corse, elle livre ses préparations (traditionelles, sans gluten ou encore vegan) à domicile !

View this post on Instagram

Chocolat framboise…🎈

A post shared by HAPPY FOOD 🌈 (@potrelinetta) on

 

  • Les illustrations de @tiphaine.illustration

    Artiste-illustratrice, Tiphaine aime dessiner les femmes avec un thème commun, la mode ! Le kaki, la fashion week, les derbies, des sujets toujours abordés avec style et de manière décomplexé. Et parce qu’en plus d’être douée elle est généreuse (#jalousie suprême), chaque mois on télécharge un fond d’écran et un calendrier, sur son site ! Pour calmer ma jalousie, on a décidé de faire un projet ensemble (Ricciuale) !

 

  • Et pour finir mon compte @hypsica

    Du coup ça fait 6 comptes mais c’est le mien donc ça ne compte pas vraiment hein !? Je ne veux pas vous pousser à jalouser le mien, puisque bon je n’ai aucun talent particulier. Mais vous pouvez suivre mes aventures de jeune chef d’entreprise et jeune blogueuse, les coulisses de mon blog, mes collab’ pour l’e-shop, et bien-sûr ma vie quotidienne sur mon compte Instagram.

Et vous, quels sont vos comptes à jalouser sur instagram ?