Parcourir Tag

city guide

Voyage

City guide Rotterdam | Bonnes adresses, moulins à gogo, vélo et danse ridicule

3 mai 2018

Vous êtes de plus en plus nombreux à regarder mes articles sur Rotterdam, mais je me suis rendue compte qu’il manquait un article plus global sur cette ville, comme un City guide ! Le voici donc enfin… J’en ai profité aussi, maintenant que j’ai une chaîne Youtube, pour réaliser une vidéo de ce voyage riche en découvertes artistiques et architecturales. Je trouve que la vidéo fait passer d’autres choses comme le rythme de la vie néerlandaise ! C’est parti ? 

Pourquoi Rotterdam et pas Amsterdam ?

C’est une question que l’on nous a beaucoup posé à mon homme et moi. En fait on a éliminé Amsterdam pour partir l’esprit vierge de vidéos/articles/ recommandations… Quelques mois avant de choisir cette destination, une amie de ma soeur était partie à Rotterdam et quand elle m’a raconté son voyage, j’avais vraiment envie de découvrir cette ville !

Comment s’y rendre ?

Tout ce que vous ne devez PAS faire pour vous rendre à Rotterdam se trouve dans les lignes suivantes : Nous avons pris un vol Ajaccio-Liège puis nous avons dormi un jour à Liège car il n’y avait pas de train qui partait le jour même. Et pareil pour le retour. Je vous passe évidemment la soirée un peu longue le dimanche soir à Liège (ce n’est pas que je n’aime pas Liège mais disons que c’est un peu mort le dimanche soir). En train, la liaison Liège/Rotterdam est juste un calvaire. Il a fallu changé 3 ou 4 fois de train et courir (escaliers compris) avec 20 kilos de valises entre chaque porte et seulement quelques minutes entre chaque changement et aucune indication de ces changements sur les billets… BREF pourquoi faire simple j’ai envie de vous dire ! Mais au final on en a bien rigolé, c’était un peu notre Pékin express à nous, la brosse à dent en plus !

Si je peux vous conseiller un itinéraire, à partir de Paris prenez tout simplement un Thalys jusqu’à Rotterdam (120 euros environ, pour 3h de voyage).

Le prix de la vie à Rotterdam ?

Le coût de la vie à Rotterdam est en général assez similaire à la Corse (donc légèrement supérieur à la moyenne française).

  • Coté food, les Pays-bas n’ont pas de plat/cuisine typique, vous trouverez des restos orientaux mais aussi beaucoup d’italiens. Pour un bon resto, comptez 35€ par personne. Pour les spécialités comme le fromage et la bière, le rapport qualité/prix est très bon évidemment, spécialité oblige !
  • Pour l’hébergement, nous avons choisi un logement Airbnb très beau et spacieux (le style scandinave quel bonheur) dans un quartier tranquille de Rotterdam (près de l’Euromast) à 5 minutes en tramway de l’hyper-centre. Nous avons payé 420 euros pour 5 nuits. Pour une chambre d’hôtel basique, nous aurions payé minimum 600 euros l’hôtel ! Nous sommes partis fin aout, les tarifs étaient forcément plus cher que le reste de l’année mais en général les hôtels dans les grandes villes (Amsterdam, Rotterdam) sont assez élevés. Privilégiez un Airbnb !
Comment se déplacer à Rotterdam ?

Nous avons réalisé tous nos déplacements en Tramway. Si je devais imaginer le tramway de mes rêves (chacun ses rêves, don’t juge me) je crois que je l’imaginerais exactement comme ça ! Il est toujours à l’heure et propre (comme neuf) et il y a un contrôleur dans chaque wagon, on s’y sent vraiment en sécurité !!

J’ai lu sur le web que le métro est également très très bien fait mais nous n’avons pas testé !!! Concernant le vélo, c’est un peu la folie là-bas, TOUT le monde est en vélo… Les gens mangent même en pédalant (ce n’est pas une blague). Je n’en ai malheureusement pas fait en centre-ville, nous n’avons pas trouvé de sociétés de location près de chez nous ou sur le passage. C’est un regret car je pense qu’on ne peut pas réellement sentir le rythme du centre-ville de Rotterdam sans en faire au moins une fois !!! Je vous en parle plus bas, on s’est rattrapé le temps de quelques heures dans la campagne néerlandaise (voyez comme je suis à l’aise sur la vidéo) mais je suis quand même repartie frustrée de n’avoir pas fait de vélo en centre-ville.

Mon city guide de Rotterdam !

Pendant ces 5 jours, nous avons choisi d’adopter un rythme assez cool, avec la visite de 2 lieux par jour en moyenne.

Jour 1 : Arrivés à Rotterdam, nous avons récupéré notre logement air bnb ! En fin de journée nous avons flâné sur la rue la plus hype de Rotterdam (Witte de Withstraat) et mangé à l’hôtel Bazar, un restaurant oriental. Je n’ai pas été séduite par la totalité des plats mais il est idéalement situé et l’ambiance mille et une nuit, la bière néerlandaise en plus, était vraiment top !


Jour 2 : Visite du Musée Boijmans Van Beuningen (situé justement sur Witte de Withstraat, la rue de la veille). Ce musée était génial, j’ai réalisé un de mes rêves, voir une peinture de Kandinsky. Il y avait aussi du Picasso, etc. J’ai vraiment accroché avec la section Art contemporain de ce musée. C’est très conceptuel mais à la fois très ludique ! On s’est amusé comme des gosses sur le filet perché à plusieurs mètres de haut dans lequel on a pu s’allonger, regarder des vidéos. On a joué au foot sur la cour du musée dans une oeuvre contemporaine en métal. On est rentré dans une pièce entouré de miroir et de peluche où l’on se voyait à l’infini, ou une autre qui représentait un appartement ou un mini Projet X avait eu lieu. Dans ma vidéo, un petit aperçu de ce musée et de ces oeuvres étranges.

Ensuite direction les maisons cubiques jaunes, très connue pour leur architecture farfelue. C’est possible de les visiter mais nous étions plus attirés par le bâtiment d’en face, le Markthal, l’immense marché de la ville avec son architecture contemporaine en arche et son plafond au mille dessins. J’ai d’ailleurs déjà écrit un article sur ce quartier. Nous en avons profité pour acheter du fromage et de la bière locale (pour ramener en Corse) puis de boire une bière dans un bar à l’intérieur du marché et de manger dans un restaurant du Markhtal avec une terrasse, le Jamie’s italian (un de mes restos préférés à Rotterdam). Un moment inoubliable, sous des parasols rayés, avec une vue magnifique sur les bâtiments éclairés de la ville.

Jour 3 : Nous avons pris le bateau (1h30 je crois aller-retour) pour se rendre aux fameux Moulins de Kinderdijk, classés au patrimoine mondiale de l’Unesco. Cette demi-journée là-bas était magique. Nous avons loué des vélos sur place, durant 2 heures (pas assez à mon goût) et nous avons pédalé le long de la rive et sur les petits ponts dominés par les 20 moulins ! Je regrette de ne pas avoir apporté un  pique-nique pour déjeuner sur l’herbe et pris un maillot pour me baigner. Cet endroit était hors du temps, avec les familles sur les barques, les jeunes de la région qui se baignaient en bande. Bon il y a évidemment aussi bcp de touristes mais c’est tellement grand que ce n’est pas gênant. On s’en aperçoit surtout à la buvette du coin.

En rentrant, nous avons traversé le pont Erasme (Erasmus bridge, situé au dessus de l’arrêt du bateau en provenance de Kinderdijk) pour voir l‘ Hôtel New York, un monument historique néerlandais de 1917 situé sur la pointe Wilhelminapier à Rotterdam. Ce bâtiment qui est aujourd’hui un hotel/restaurant a joué un rôle important dans l’histoire de l’immigration européenne vers les États-Unis d’Amérique.

Jour 4 Rendez vous au quartier historique de Delfshaven, le seul épargné par les bombardements de 1940, le plus ressemblant à Amsterdam.  J’ai écrit un article sur ce quartier ici ! Vous verrez dans la vidéo, le reste de la ville est plus moderne mais tout aussi beau pour moi !  Dans l’après-midi nous sommes retournés à Witte de Withstraat (rue du jour 1) et vers le Markhtal pour faire quelques boutiques.

Jour 5 : Dernier jour à Rotterdam, nous avons décidé à la dernière minute de visiter le Musée de la photographie des Pays-Bas (Nederlands fotomuseum) qui se trouve à coté de l’Hotel New York (cf Jour 3). C’est un lieu très interactif, pas uniquement destiné aux personnes sensibles à la photographie. En règle générale, les musées à Rotterdam sont des lieux ludiques, pensés pour les visiteurs (enfants compris).

Voilà pour mon carnet de voyage néerlandais. Comme promis, ma vidéo de ce voyage à Rotterdam. J’espère qu’elle retranscrira bien la diversité de cette ville, sa richesse architecturale et artistique ! Mes danses (ridicules) de la joie tout au long de la vidéo trahissent bien mon état d’esprit durant ces 5 jours je crois… Si mes vidéos vous plaisent, abonnez-vous à ma chaîne (si ce n’est pas déjà fait) et mettez un petit pouce bleu, ça fait toujours très plaisir et ça m’encourage à continuer !!

Balades en Corse

Maison d’hôtes Zella

29 novembre 2017

Vous connaissez ces moments où on ressent le besoin de tout quitter, pour quelques heures ou pour une nuit, afin de s’isoler dans un endroit au plus près de la nature ?

Et bien j’ai trouvé ce lieu unique à 1 heure d’Ajaccio, dans la vallée du Haut-Taravo. Zella, c’est une maison d’hôtes à Guitera-les-bains, mon village. Cet établissement c’est le pari fou d’un enfant du village qui décide un jour de rénover le caseddu familial pour en faire une chambre d’hôtes au milieu du maquis, accompagné de sa femme et de ses deux filles. 

Il y a quelques mois, vous aviez apprécié ma visite à l’hotel U Frascone, près de Corte… Du coup aujourd’hui je vous embarque pour une balade, entre l’immensité des montagnes, le savoir-faire, la douceur de vivre et la consommation responsable ! 


♦ Coté Resto

Jean-Marie, le créateur de cette maison d’hôtes est aussi le chef cuisinier. Plantes aromatiques et potager autour de la bâtisse, fromages et viandes produits en famille, il aime mettre en valeur les ressources de notre île et de sa ferme et ça se sent dans l’assiette. Un paradis pour les locavores… Le menu propose chaque jour plusieurs plats à l’ardoise. Que du frais et du fait-maison ! Pour la gamme de prix, c’est très accessible. Cet été j’ai pris un gâteau de courgettes, un St Pierre et petits légumes et enfin un Tiramisu fraises (du jardin) et canistrelli. Le tout pour 26€ ! On ne peut pas faire mieux je crois… Délicieux et pour tous les budgets ! 

Lorsqu’il fait bon, vous pouvez déjeuner sur l’immense terrasse qui surplombe la vallée. La qualité des produits, le prix et cette grande terrasse sont vraiment les gros atouts de cet établissement pour moi !

  


♦ Coté Chambre

4 chambres tout confort (clim, tv, sdb moderne) ! Je n’y ai jamais dormi (la maison de mes parents est à 5 minutes, au centre du village) mais pour avoir visitée les chambres, je peux vous dire qu’elles n’ont rien à envier à un hôtel moderne, mieux elles ont un je ne sais quoi d’authentique :).

♦ Que faire dans la région ?

Il y a évidemment les bains de Guitera à 5 minutes de Zella. Des sources naturelles d’eaux chaudes soufrées à 45°C. Elles sont réputées pour apaiser les rhumatismes, les douleurs musculaires, les infections des voies respiratoires, les maladies de peau, etc. Moi j’adore y descendre le soir après manger quand il fait bien froid. Le contraste entre l’air frais et l’eau brûlante est tellement relaxant que je passe les meilleures nuits de ma vie quand je suis là haut. Et en plus, ça fait du bien à mon eczéma

Il y a aussi U Cuscione, un vaste plateau montagneux à la fois rocheux et verdoyant, traversé par des ruisseaux qui forment des pozzines. Vous pouvez même y croiser des chevaux sauvages <3

Et évidemment, si vous ne connaissez pas la région du Haut-Taravo, c’est l’occasion de découvrir tous les villages et les paysages de ma région natale ! Sur son site, Jean-Marie détaille mieux que moi tous les atouts de la région.

 


Suiviez le quotidien de Jean-Marie sur Instagram et Facebook et visitez son site pour avoir toutes les infos et plus de photos de son établissement. Vous savez que Zella a même été cité dans le guide des bonnes adresses de Corse-du-Sud par le Nouvel Obs ?

Infos utiles :
– Chambres d’hôtes : Ouvert tous les jours de l’année (fermeture annuelle février/mars)
– Table d’hôtes : Du vendredi midi au dimanche midi d’octobre à mi-juin/ En pleine saison, ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi midi et le mardi midi

Alors, cette découverte dans le Haut-Taravo vous a plu ? 

Ajaccio city guide

Institut Bella’Bio | Ajaccio city guide #4

12 octobre 2017

Personnellement, je ne vais quasiment jamais en institut. Je m’y retrouve rarement du point de vue des soins/cosmétiques et des techniques proposés. Quand je vois des esthéticiennes ultra maquillées, avec une french rose et un strass au bout de l’ongle (je ne juge pas hein !) ou lorsque je souhaite une épilation et que l’on ne cherche pas à connaître mon type de peau et que l’on m’arrache un bout de cuisse et que l’on me brûle au 3ième degré à me provoquer de l’eczéma (véridique ! ), je me dis que ce n’est pas du tout la vision que j’ai de la beauté et du bien-être.

Quand j’ai découvert l’Institut Bella’bio sur Instagram, un institut qui propose uniquement des soins et du maquillage bio (à une exception près, je vous en parle ensuite), j’ai foncé et je n’ai pas été déçu.
      
J’ai donc poussé la porte de cet institut cette semaine pour mes ongles (et quelques mois plus tard pour un soin cabine, je vous en parle plus bas), qui se trouve en centre-ville d’Ajaccio, à quelques rues du lycée Laetitia. Je suis accueillie avec un grand sourire par Wendy, la créatrice de ce joli écrin bleu, qui m’explique toute sa démarche et son envie de proposer des soins, des épilations et des ateliers maquillage exclusivement bio ! Au delà de cet aspect là NON négligeable pour moi, elle propose des prix très abordables afin que chacune puisse, non pas se payer 1 soin par an mais, se faire plaisir plusieurs fois dans l’année. Par exemple, elle propose un atelier maquillage à 38€. Le concept est simple, tu ramènes tes produits et elle t’explique comment bien les utiliser… C’est dans ma liste des choses à tester dans cet institut d’ailleurs.

Coté vernis semi-permanent

C’est le seul produit dans cette institut qui n’est pas bio. Le vernis semi-permanent ne peut pas être techniquement bio, en tout cas pas pour le moment ;). On envoie un robot sur Mars mais on ne fait pas encore du vernis semi permanent bio, cherchez l’erreur. Bref ! La marque choisie est quand même la plus safe dans sa catégorie, c’est la marque Marinho. Les vernis sont sans solvant ni acide, ils n’abîment pas les ongles et proposent une lampe LED (beaucoup moins agressif que les UV). Et en plus ils ne sont pas testés sur les animaux… Youpi pour le peuple des animaux !

 

Coté soin cabine

Wendy m’a conseillé le soin cabine Energie Vitale pour les peaux ternes, dévitalisées, stressées et soumises à la pollution. Je crois qu’elle est tombée juste à ce niveau là !! L’originalité de ce soin cabine c’est que tous les produits (sauf le masque) sont conditionnés en ampoule. La raison est toute simple : ce sont des produits bio dont certains contiennent 96% d’ingrédients Bio (j’ai jamais vu ça, le minimum dans la législation étant de 10%). La composition est clean, ils sont donc plus sensibles aux bactéries. 

Le soin en cabine dure 1h15 et inclut un nettoyage en profondeur et l’application des différents soins (avec massage). Tous les produits utilisés sont de la marque Phyt’s et sont bio ! 

  • Le nettoyage : le lait de soin démaquillant bio, la vapeur, le gommage bio, le retrait des comédons. Wendy réalise cette étape pour tous les soins cabines. Elle n’envisage pas de faire des soins de qualité sur une peau juste démaquillée ! Apparemment c’est loin d’être le cas dans tous les instituts.
  • Les soins appliqués : un tonique, un sérum, un pré-âge , un masque et une crème (tous bio évidemment).

Mon avis (avant) : Je ne suis vraiment pas habituée à faire des soins cabines, j’appréhendais le coté « on malaxe ma peau pendant une heure ». J’ai une peau tellement sensible, fragile et réactive que je pensais que moins je la touchais, mieux elle se portait. Ces derniers temps, je mets aussi très peu de produits sur mon visage. Alors allez faire un soin où on accumule 6 soins différents sur mon visage, n’en parlons pas !

Mon avis (après 1h15) : j’ai d’abord été surprise du pouvoir relaxant du massage facial. Wendy a des mains de fées et son cocon est intime. Tout est fait pour repartir zen, voir complètement stone. Coté soin, j’ai apprécié la composition de chaque soin. Elle est riche en huiles végétales et huiles essentielles, des l’application vous sentez bien que les soins sont de qualité. Pour moi c’est vraiment un critère très important ! Pour avoir la composition sous les yeux pendant la rédaction de cet article, je peux vous dire que j’en espérais pas temps. Huiles végétales/gel d’aloe vera/extraits sont majoritaires dans toutes les compositions.

Mon avis (après 3 jours) : Mon teint est visiblement plus frais, il nécessite beaucoup moins de fond de teint alors que bon février/mars c’est un peu la période la plus bad pour la peau ! J’ai l’impression aussi que ma peau est repulpée, comme si elle avait reçu un coup de fouet. À savoir : Les soins utilisés en cabine sont aussi disponibles à l’achat. Je n’ai pas encore testé la gamme Reviderm (verte) de Phyt’s mais j’ai depuis quelques mois la crème de jour de la gamme Aqua (bleue) et j’en suis très satisfaite.

J’ai adoré ce moment passé dans l’institut de Wendy , je suis évidemment conquise par le nude posé sur mes ongles courts mais aussi par le soin cabine que je trouve très qualitatif. Je recommande cette institut si vous recherchez des bons conseils, des prix très accessibles, du bio et de bienveillance !

Alors l’Institut Bella’Bio vous donne envie de vous faire chouchouter ?

Institut Bella’Bio
13 boulevard Maglioli
20000 Ajaccio
Instagram
Facebook
Tel : 0601190126

 

Tarifs (des offres testées) 
– Soin cabine 73€ (en général de 63€ à 110€ : 9 soins disponibles)
– Vernis semi-permanent 28€

 

Ajaccio city guide

La petite Focaccia | Ajaccio, City Guide #3

30 mai 2017

Il y a 2 ans j’ai découvert La petite Focaccia et depuis je conseille cet endroit à qui veut bien l’entendre… C’était donc logique que cette bonne adresse ajaccienne, située dans une ruelle confidentielle de la vieille ville, fasse partie de mon Ajaccio City guide !

Le concept est tout simple : Des focacce délicieuses à partager à plusieurs sur un plateau. Cela parait tout bête, mais à Ajaccio il n’y a pas beaucoup d’établissements qui proposent une telle convivialité ! Coté dessert, que du fait-maison. Aucun grand classique de la pâtisserie française ici, que des cakes et moelleux à tomber par terre. Moi qui ne raffole pas de la pâte à chou, la crème pâtissière et anglaise etc., je suis comblée. Big up pour le cake au citron, le meilleur d’Ajaccio ! Des thés glacés maison finiront de vous convaincre… Et quand on sait que la patronne est adorable et que les prix sont très accessibles (moins de 25€ à 2), on se dit qu’il n’y a pas de doute, on est au bon endroit 🙂

Parmi mes focacce coup de coeur du moment il y a deux nouveautés : la première est végétale à base d’aubergines et de courgettes grillés, tomates séchées et roquette et la seconde est au jambon cru, chèvre et purée d’olives noires. Et pour les classiques, je ne me lasse pas de la focaccia au thon et à la moutarde à l’ancienne. Pour le sucré , vous l’avez compris, le cake au citron… Pur bonheur. Je vous laisse découvrir ce paradis de la focaccia et je vous mets en bas de l’article toutes les infos utiles !

Vous connaissez cette adresse ? Quelle est votre focaccia préféré ?

   


Retrouvez Laetitia et ses focacce au 8 rue Conventionnel Chiappe , 20000 Ajaccio et sur Instagram et Facebook
Sur place ou à emporter, uniquement le midi
Possibilité de commander des plaques de focacce pour les apéros, anniversaires, etc
06 13 43 74 51

Voyage

Rotterdam #2 | Le Markthal et les maisons cubes

22 septembre 2016

Après un petit détour à Rotterdam dans le quartier historique de Delfshaven, aujourd’hui je vous embarque en centre-ville pour découvrir un gigantesque marché et des maisons à l’architecture disons… conceptuelle  !

Le Markthal
Pour commencer direction le marché, et pas des moindres puisque le Markthal est le marché le plus grand d’Hollande ! Sorti de Terre il y a à peine de deux ans, on a l’impression qu’il a toujours été là avec sa voute gigantesque qui abrite plus de 200 logements et sa fresque contemporaine  ! J’ai adoré cet endroit, à la fois hors-norme et proche des commerçants de Rotterdam. Avant mon retour en Corse, j’y ai fait mes emplettes, remplissant ma valise de bons fromages et de bières locales (testés et approuvés par mes soins) ! L’histoire ne dit pas ce dont j’ai le plus abusé consommé là-bas… Ce qui se passe à Rotterdam, reste à Rotterdam hein.
Ce qui est très agréable, c’est que contrairement à un marché classique, le Markthal est animé du matin au soir, grâce à ses étals et ses restaurants. Un soir j’ai diné au James Bar, un excellent restaurant italien au pied de l’arche. Je vous en reparle très vite dans un petit article sur mes adresses food à Rotterdam.

city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica  city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsica city guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsicacity guide Markthal marché Rotterdam architecture hypsicaLes maisons cubes 
En face du Markhtal, à deux cent mètres environ, vous ne pouvez pas manquer des maisons jaunes très bizarres. Je ne sais pas ce qu’avait prit comme drogues l’architecte Piet blom, quand il a conçu ces maisons cubes, mais ça devait être de la bonne ! Elles ont été créées dans les années 70, ceci explique donc cela ;). Chaque maison représente un arbre, et l’ensemble représente une forêt… Je m’y suis rendue en fin de journée, je n’ai donc pas pu visiter une de ces maisons cubes, mais c’est possible en journée pour 3 euros environ. Pour les plus fous audacieux, il est même possible d’y passer une nuit ! Expérience psychédélique assurée.

city guide Les maisons cubes Piet Blom Rotterdam architecture hypsicacity guide Les maisons cubes Piet Blom Rotterdam architecture hypsica city guide Les maisons cubes Piet Blom Rotterdam architecture hypsicacity guide Les maisons cubes Piet Blom Rotterdam architecture hypsica city guide Les maisons cubes Piet Blom Rotterdam architecture hypsica

Comment s’y rendre ?
Le Markthal et les maisons cubes sont situés en centre-ville. Si vous ne logez pas en plein centre, vous pouvez vous y rendre en tramway, jusqu’à la station Beurs, puis marcher sur 500 mètres direction le Markthal.