Parcourir Tag

bien-être

Lifestyle

Des podcasts qui ouvrent l’esprit

21 novembre 2018

Vous connaissez mon amour pour les podcasts, si vous me suivez sur Instagram. D’ailleurs j’avais écrit un article sur mes podcasts coup de coeur. Mais, au bout de plus d’an d’écoute intensive, je me retrouve parfois avec les mêmes invités d’un podcast à l’autre et on parle souvent d’entreprenariat. Du coup parfois j’ai l’impression d’écouter le même contenu. Mais après plusieurs semaines de recherche, je vous partage mes belles découvertes. Des podcasts un petit plus confidentiel, sur des sujets moins évident, « moins vendeur » sur le papier mais que j’ai adoré découvrir ! Chaque épisode de ces podcasts est une véritable expérience en soi !  C’est parti, je vous embarque pour un voyage vers le sexe, l’aventure, la naturopathie, la mort et l’environnement et les initiatives positives.

ENTRE NOS LÈVRES

Entre nous, ça fait longtemps que j’attendais un podcast qui parle de sexualité. J’en rêvais en secret parce que je trouve qu’un podcast est le lieu idéal pour se libérer des normes, des tabous et des injonctions liés au corps. Chaque épisode du podcast Entre nos lèvres, aborde le sujet du sexe en toute « décomplexion », à travers la vision d’une personne. Les 2 créatrices du podcast se sont d’abord prêtées à l’exercice dans l’épisode 1 et 2 (j’adore leur manière de se mouiller, sans mauvais jeu de mots) avant de se tourner vers leurs invités. Je trouve qu’en règle général, les épisodes ne sont pas pesant et il y a souvent de l’humour et des anecdotes qui prêtent à sourire. Même si parfois certaines personnes témoignent d’agressions sexuels, il n’y a pas d’angoisse ou de malaise je trouve ! En même temps, je pense que c’est difficile de parler de sexe sans parler de ces sujets là.

Ce que j’aime : ici on se rend compte, plus que jamais, qu’il y a autant d’individus que de sexualité. Cela parait bête comme ça mais je trouve que c’est tellement libérateur d’entendre des parcours sexuels riches, parfois simples, difficiles ou inexistants.

LES BALADEURS

« Les others », l’iconique magazine de récits photographique, se décline en podcast intitulé « Les baladeurs » pour mon plus grand plaisir !

J’ai découvert ce podcast à 4h du matin, une petite insomnie m’a poussé à chercher des nouveautés ! Le premier épisode ne m’a pas donné envie de dormir, bien a contraire… Rien de mieux pour faire travailler l’imagination et faire voyager à la rencontre de milieu souvent inhospitalie.

Ce que j’aime : Ce qui me plait particulièrement c’est le son de ce podcast, on se laisse simplement guider par la voix de l’aventurier.ère et les bruits de la jungle, du vent qui siffle sur la banquise, des pas dans la neige, des vagues qui se cassent… Bref tellement relaxant et euphorisant ! À chaque épisode, j’ai l’impression d’être un enfant qui écoute une nouvelle histoire.

CAMPAG’NATURO

La naturopathie m’intéresse depuis quelques mois. J’ai d’ailleurs consulté une naturopathe il y a quelques semaines, j’avais évoqué mon rdv en story sur Instagram. Je pense que j’aborderai mes changements alimentaires, des que j’ai un peu de recul, dans un prochain article sans doute. C’est donc naturellement que j’ai cherché un podcast sur le sujet et j’ai trouvé le podcast Campag’Naturo

Au commande, Delphine naturopathe et passionnée de développement personnel. Chaque épisode aborde avec sérénité un thème, « arrêter de subir son hypersensibilité » (un épisode qui m’a particulièrement parlé), « pourquoi le sport ne fait pas maigrir », « l’équilibre psycho-emotionnel », etc.

Ce que j’aime : le ton calme, les mots simples mais qui font mouches, son expertise. Après « une séance » de podcast je suis aussi détendue qu’après 10 minutes de méditation !

MORTEL

Tout nouveau dans l’univers du podcast, le podcast « Mortel » aborde un sujet TRES délicat, celui de la mort ! Au premier abord on peut se dire que bon, on a assez d’angoisse comme ça, on se débrouille bien tout seul… Mais alors c’est une vrai claque ! Ce podcast souhaite briser le tabou qui entoure la faucheuse. La créatrice Taous Merakchi, alias Jack Parker (« autrice du livre « Le grand mystère des règles », que j’ai adoré littéralement) est fascinée par la mort et son histoire personnelle (la mort de son père notamment) l’a poussé à créer ce podcast !

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai assez peur de la mort, j’ai l’impression que ça ne m’arrivera jamais. Du coup face à la mort ou face à une personne qui va mourir je me sens vraiment mal, je fuis ! Et ce podcast relativise tout ça…

Ce que j’aime : Le ton est franc, calme et encore une fois le travail sur le son est génial ! C’est nouvelles écoutes qui produit ce podcast (« La poudre » notamment) donc ce sont des habitués de ce format, le rendu est très pro ;). Pour le moment il n’y a que 2 épisodes (le prologue et le #1), donc vraiment un podcast tout neuf à suivre de près…

Petit message quand même en début d’épisode, il aborde un sujet très sensible donc il faut s’assurer d’être dans de bonnes conditions pour l’écouter.

BASILIC

Le plus abordable de tous, le podcast Basilic interrogent des personnes qui, au quotidien, s’investissent dans des activités éco-responsables ! On parle ici de créateurs de maroquinerie ou de de lingerie éthique mais aussi de naturopathe et d’initiative autour de l’environnement. C’est simple et frais. Je trouve que c’est proche de podcasts comme génération XX, Nouvelle école, mais avec une conscience écologique en plus !

Ce que j’aime : Ici on se plonge dans la tête d’un créateur et on aborde des notions d’entreprenariat et de création mais toujours avec en toile de fond son empreinte écologique. Je pense aujourd’hui que c’est vital lors d’une création (au sens large) de se fixer des objectifs environnementaux ! S demain je devais recréer quelque chose (ce n’est pas pour tout de suite hein !) et bien je crois que je ne pourrais plus faire sans cette conscience…

Maintenant c’est à votre tour de me partager en commentaire votre podcast qui ouvre l’esprit !!! J’ai hâte d’en découvrir d’autres 😉 
Lifestyle

Hiver | Mes favoris pour tenir le coup

12 février 2018

L’hiver est pour moi, la pire des saisons ! Je ne vois que les cotés négatifs de cette période : froid, peau en lambeau, soleil en RTT, déprime à cause de l’enfermement et du manque de lumière, pulls qui grattent et dans lesquels j’étouffe.

En ce début d’année, j’ai fait heureusement des découvertes qui me permettent de tenir le coup, de rendre le temps un peu moins long pendant l’hiver. Beauté, lecture, musique,  j’ai eu envie de partager mes chouchous du moment ! 

L’huile essentielle parfaite pour se détendre d’attendre l’été de manière plus sereine

J’ai enfin acheter l’huile essentielle d’orange amère (ou de petite grain de bigaradier) que j’ai découvert dans le roll-on de Solyvia ! Elle est très puissante pour équilibrer, clamer, déstresser, apaiser. C’est une huile « antidépressive » ! Si je pouvais me l’injecter pure en shoot, croyez-moi je le ferais… La première fois que je l’ai testé, j’ai mis quelques gouttes sur mes oreillers une demi-heure avant de me coucher, comme je fais parfois avec de la lavande vraie. Alors je ne vous le conseille pas au début, j’ai passé une très mauvaise nuit car j’ai détesté l’odeur au départ ! Comme son nom l’indique, c’est vraiment l’odeur d’agrume amère.  Cette odeur me fait penser à l’odeur des feuilles de citron. Il Ce n’est pas horrible mais il vaut mieux commencer avec une goutte sur un mouchoir ou en diffusion légère en journée pour s’habituer à l’odeur. Passez cela, vous pouvez augmentez les doses et la laisser rentrer dans votre chambre.

Le MEILLEUR Déo du monde à mettre sous les couches de pulls
Oh bonheur absolu ! J’ai ENFIN trouvé le meilleur déo du monde… Rien que ça ! Telle une Indiana Jones à la recherche de la bonne odeur perdue, je cherchais vainement ce foutu graal. Et encore plus, depuis que je suis passée au bio sous mes aisselles. En hiver, c’est un peu difficile de trouver quelque chose qui n’a pas une odeur qui vire au bout de 2 heures. Le déo We love the Planet (Odeur Sweet serenity) est parfait pour ça. Après 12/15h d’application, aucune odeur à l’horizon, il laisse juste une légère odeur sucré que j’adore.
Niveau compo : C’est un produit green avec une composition très safe ! Les ingrédients principaux sont des huiles végétales (coco, olive, millepertuis), du bicarbonate et de la cire d’abeille ! Je l’ai découvert dans la box Green de Birch Box (épuisée en 24h) imaginé par Coline (la blogueuse N°1 dans mon coeur)… Son prix est de 12€ je crois, je pense que le pot va me durer 3 mois.

.

Le livre qui nous donne envie d’apprécier le moment présent !
Depuis quelques semaines je lis « Vivre sans pourquoi » de Alexandre Jollien. J’ai acheté ce livre, car c’est exactement l’inverse de ce que je suis. Je n’arrive pas à me dire, que l’on peut vivre une existence contemplative, sans attente, sans rêve et but. Je suis la fille du futur, qui projète toujours « Je veux être en été, je veux gagner beaucoup, je veux acheter un appart, je veux pratiquer toutes mes passions, etc ». Je pense que cette notion de vivre sans pourquoi est complexe, d’autant plus que l’on vit dans une société qui pousse à la réussite, à vivre de ses passions, à se dépasser, à chercher la quête de sa vie !

L’auteur, Alexandre Jollien, est né handicapé moteur et a vécu 17 ans dans une institution spécialisée. Il souffre physiquement de manière quotidienne, mais il a réussi à vivre de manière apaisée. Le livre est assez étonnant, il offre de bonnes claques, la religion prend parfois un peu trop de place à mon goût mais c’est cohérent avec le livre qui parle de son voyage spirituel en Corée.



Livre : Vivre sans pourquoi

L’air qui donne envie de rester enfermer
Pour Noël on m’a offert le vinyle, Birkin/Gainsbourg:le Symphonique . C’est le nouvel album studio de Jane Birkin qui reprend le répertoire de Gainsbourg avec un orchestre symphonique. On y retrouve des titres déjà interprétés dans de précédents albums (Fuir de bonheur de peur…, Baby Alone, In Babylone, etc), des titres du répertoire de Serge Gainsbourg (la chanson de prévert, requiem pour un con) et des titres jamais interprétés par Jane Birkin comme Pull Marine (la chanson que j’aime le plus au monde je crois).

C’est la première fois que les chansons de Serge Gainsbourg sont jouées par un orchestre symphonique et je ne comprends pas pourquoi ça n’a pas été fait avant, car le résultat est merveilleux. Un double vinyle (je ne sais pas si on dit comme ça) qui permet de découvrir la voix de Jane Birkin étonnamment douce et fluide. J’avais peur qu’en vieillissant, sa voix soit plus dure et faible mais au contraire. Enfin, la direction artistique de l’orchestre est moderne et mystérieuse. On a parfois l’impression d’écouter des musiques de films… Je resterais des heures entières enfermée à la maison, sur mon canapé à écouter ces 2 merveilles.


Vinyle (ou CD) Birkin/Gainsbourg:le Symphonique

Un soin pour la peau de croco et pour les Femmes du Burkina Faso 
Pendant l’hiver, ma peau souffre tellement du froid (heureusement que je ne vis pas en Suède hein !) que j’ai des plaques de dessèchement et de l’eczéma. Même les huiles végétales et les crèmes hydratantes ne sont pas assez nourrissantes. Du coup j’opte, pendant les périodes les plus froides, pour le beurre de karaté. J’en avais déjà testé un l’année dernière, je vous en avais parlé dans mon article sur l’eczéma d’ailleurs ! Cette année, j’ai trouvé un beurre pur fabriqué par des femmes au Burkina Faso. Cette initiative est apparemment l’oeuvre de l’association Fina Tawa, créée à Ajaccio dont le but est de réaliser des projets de développement durable dans des villages au Burkina Faso.

Le beurre de karaté est de très bonne qualité, une belle odeur artisanale. On sent que la chimie n’est pas passée par là ! Coté utilisation, il faut beaucoup le chauffer pour qu’il devienne liquide mais dès le premier jour d’application, ma peau était déjà plus souple ! J’ai évidemment craqué pour ce bout de tissu, typiquement africain <3 Si vous souhaitez en savoir plus sur cette association, j’ai trouvé leur facebook et leur site . Il y a un point de vente à Ajaccio et à Bastia apparemment !

Alors ça vous donne envie de rester un peu en hiver encore
Beauté

Monoï et crustacés

30 juin 2016

La plage, et l’été en général, est pour moi le moment idéal pour prendre soin de son corps. Qui n’a jamais fait un petit gommage au sable dans l’eau ? En été, on est toujours plus focus sur son corps, qu’on l’aime un peu, beaucoup ou passionnément ! Ma façon à moi de prendre soin de ma peau est de la protéger du soleil durant le premier mois d’exposition, indice 50 de la tête au pied. Pas de concession ! Je déteste avoir un coup de soleil et être une écrevisse à deux pattes. Je me dis qu’avec tous les efforts que l’on fait pour avoir une peau hydratée, en 1 coup de soleil on repart à zéro, ou on régresse ! En plus avec mes millions de grains de beauté, je n’aime pas négliger ma peau.

Ce n’est qu’à partir de fin juin, que je commence tout doucement à réduire l’indice solaire, je passe à 30 (sauf sur le visage et le décolleté)(#bonjourtrentaine).  Quand ma peau est un peu halée, je prends même plaisir à l’enduire en fin de journée de Monoï. Le vrai. Pas une huile sèche bronzante lambda. Ah oui petit aparté** Je n’ai JAMAIS compris l’engouement autour du produit « Soleil noir ». Mes copines en avaient toutes mais moi je n’en ai jamais acheté. Le packaging est vraiment louche (il me fait penser à un produit pour l’entretien des jantes) et son odeur chimique « pseudo anti-oxydante » ne m’a jamais inspiré confiance. Pas vous ?

Pour les fans d’huiles vraies, simples & bio, j’ai trouvé une alternative plus riche que le monoï : Le monoï corse de la marque Donna è. C’est un véritable soin pour le corps et le visage ! D’abord parce qu’on trouve en Guest star, en plus du Monoï de Tahiti, l’huile essentielle d’immortelle (bio, cicatrisante et raffermissante à souhait) qui lui donne un parfum de doux maquis d’été. Mais aussi parce qu’on y trouve de l’huile végétale bio de sésame (écran solaire naturel) et l’huile essentielle bio de ciste (réparatrice et tonifiante). Bref, l’huile-addicte que je suis est comblée ;). Je l’apprécie encore plus après la douche, sur une peau humide, pour hydrater intensément après une journée à la plage. Mais j’aime surtout l’utiliser au quotidien dès que ma peau est déshydratée ;).

Et vous les filles, c’est quoi votre routine plage/après soleil ?

hypsica blog e-shop bien-être huile monoi corse huile essentielle immortelle monoi tahiti soleil plage corse hypsica blog e-shop bien-être huile monoi corse huile essentielle immortelle monoi tahiti soleil plage corse
Monoï aux essences de Corse de Donna è

Ajaccio city guide

Olmia, un espace bien-être au coeur d’Ajaccio

4 février 2016

J’ai découvert il y a quelques jours, un petit écrin destiné à la beauté et au bien-être en centre-ville d’Ajaccio. Cette adresse mystérieuse porte le doux nom de Olmia… La philosophie de Olmia : mettre en éveil tous les sens grâce au parfum des huiles essentielles, aux polyphonies corses, à un thé aux herbes du maquis corse et à la déco inspirée de la maison de Mamo. Après un Master d’histoire et de nombreuses expériences en institut de beauté, Aurélie (la créatrice) a souhaité créer un espace qui lui ressemble vraiment. D’ailleurs elle met un point d’honneur à proposer exclusivement des soins réalisés à partir de produits corses issus de l’agriculture biologique. C’est un lieu chaleureux, mêlant l’histoire et la beauté corse, où l’on se sent vite à l’aise.

J’ai voulu tester une machine qui tranche avec la déco rustique : le vital dôme. Cette technique se base sur l’action des infrarouges (l’infrathérapie). Elle permet d’affiner la silhouette, d’éliminer les toxines et de réduire le stress et les tensions nerveuses. Une vraie cure detox. J’ai vraiment apprécié le dôme, en particulier son action sur le teint : il est vraiment net et frais quelques heures après et même les jours suivants ! Un résultat de fraicheur que l’on ne peut pas atteindre avec les produits de beauté, même pour les adeptes du layering et du bio comme moi. Ce qui est également agréable c’est la sensation de bien-être immédiate : 40 minutes ou l’on se coupe de tout, nue dans ce cocon chaud, une musique relaxante en fond, le bonheur ! Et après on dort comme un bébé :). Et enfin l’élimination est hallucinante : Sous l’action des infrarouges, on transpire beaucoup BEAUCOUP. L’infrathérapie a vraiment une action sur tout l’organisme notamment sur l’élimination des toxines et la récupération musculaire (il est même conseillé aux sportifs). Justement petit conseil d’ami : ne prévoyez pas d’apéro ou de repas directement après le dôme. À la fin de la séance, vous ressemblez plus à une fille qui vient de courir 15 min après un bus qu’à une james bond girl 😉

Bref un soin 3 en 1 qui n’est pas du luxe après le stress de la reprise et l’alimentation post-Noël !! Aurélie m’a conseillé de faire quelques séances pour ressentir les effets du dôme à long terme, je suis donc repartie avec 4 nouvelles séances (infos en bas de l’article ).

A l’occasion de ma rencontre avec Aurélie, l’équipe de Girandulò (Via Stella, France 3 Corse) avec Francine Massiani était là. Vous pouvez retrouver le lien du reportage ici ! Dans la première partie du reportage (à la 12,40 min), il est question de Olmia et du blog Hypsica avec Aurélie. Dans la seconde partie du reportage (à la 21, 20 min), c’est dans mon atelier que j’explique ma démarche de création et le concept du e-shop Hypsica. Petit info : pour les personnes qui ne me connaissent pas, ne croyez pas que j’étais malade ce jour là, ma voix est tout le temps comme ça 😉

Olmia institut beauté Ajaccio blog hypsica Lire la suite