Lifestyle

La cap des 30 ans #2

11 septembre 2017

Il y a quelques jours j’ai eu 31 ans et j’ai fais un constat simple. L’année qui vient de s’écouler à été l’une des pires années de ma vie d’adulte.

En réalité, il ne s’est pourtant rien passé d’horrible cette année, ni décès, ni rupture, ni échec cuisant. J’ai même eu plusieurs jolis moments grâce à l’e-shop et au blog notamment. Mais c’était l’apocalypse. Et une année entière avec un tourbillon dans votre tête, je peux vous dire que c’est très long, surtout quand on n’identifie pas clairement le problème.

Retour en arrière.
Fin de l’été 2016, après une semaine de vacances à Rotterdam, j’ai 30 ans. Je pense aborder la trentaine sereinement. Je clame haut et fort que ce n’est pas si terrible, que je me sens bien dans mon corps, blablabla. J’écris un article sur le sujet d’ailleurs. Mes amies me font la surprise d’un voyage en Sardaigne entre filles. La vie de rêve. Quelques semaines plus tard, BAM. Le monde s’écroule.

Les gens me font réaliser que j’ai perdu ma bonne humeur. Je n’ai plus le goût à rien. Les problèmes des autres me fatiguent. Je m’enferme chez moi et ne sors quasiment plus. Et quand Anne Marie ne sort plus, c’est que c’est grave !! Les 30 ans m’ont mis une pression Je me suis mise une pression injustifiée pour mes 30 ans. J’angoisse sur tous les problèmes existentiels de la vie comme :
– Je n’ai pas d’enfant, je ne pense pas être prête pour en avoir un demain, quand est ce que ça viendra ?
– Je n’ai pas de situation pro stable mais en même temps j’adore cette vie, mais c’estquand même stressant,
– Je n’ai pas d’appart à moi, je ne sais pas ce que j’aimerais, mais je n’ai pas d’appart à moi !
– Je n’ai pas fait le tour de la planète, mais quand j’aurais un gosse ça sera trop tard, mais de toute manière je ne suis pas prête pour en avoir, alors il faut que je voyage, mais je n’ai pas le temps ni l’argent pour faire tous les pays de mes rêves…

BREF. Vous voyez le genre de cercle à la con qui nous emprisonne, et bien j’étais coincée là dedans.

Je ne suis pas là pour vous raconter mes moments difficiles sinon je serais aller chez Evelyne Thomas ! Je voulais vous parler des différentes pistes qui m’ont permis de remonter la pente tout doucement.

La pleine conscience

Après quelques mois de déprime intensive, j’ai commencé un stage de 8 semaines sur la pleine conscience. C’est une méthode basée sur la méditation et la prise de conscience de nos émotions, de nos douleurs, de nos schémas de pensées. Cette méthode s’adapte aussi bien aux gens stressés, qu’aux personnes souffrants de dépression ou de douleurs chroniques ou même aux personnes qui n’ont apparemment aucun souci. Ces 8 semaines m’ont fait prendre beaucoup du recul et m’ont aidé à appréhender mon stress à travers la méditation et l’écriture.

Je ressentais le besoin de me (re)connecter à moi même et au moment présent. Cela parait bête mais écrire ses rêves, ou nos moments de joie ou encore sur les pensées automatiques qui nous nuisent, m’a permis d’identifier ma manière de fonctionner depuis des années. Tout n’est pas réglé, mes angoisses n’ont pas disparu et le stress accompagne toujours mes journées.

Mais la pleine conscience n’est pas là au départ pour nous faire changer, ou pour soulager nos douleurs mais juste pour en être conscient, vivre avec sans les fuir. Voilà, elles sont là, c’est comme ça pour le moment.

Après ces 8 semaines, je n’ai pas réussi à pratiquer la pleine conscience tous les jours malheureusement (c’est le plus dur je crois) mais de temps en temps je m’y replonge !

La thérapie cognitive

Je m’intéresse également à la thérapie cognitive dont la base est « Nos émotions sont le fruit de nos pensées ». L’un des principes de cette thérapie est que ce n’est pas le monde extérieur qui est la cause de nos émotions mais seulement la représentation que l’on en a et les pensées qui nous traversent l’esprit… Vaste programme. Je ne suis encore qu’au début de mes recherches mais les progrès se font vite sentir. Pour l’émotive que je suis, je fais face à des évidences et je commence à identifier les schémas de pensées que l’on a tous un jours dans nos vies et qui nous empoisonnent.

Assumer mon coté artistique

Au cours de ces derniers mois, j’ai aussi pris conscience que la création, le manuel et l’artistique n’ont plus aucune place dans ma vie. Pourtant petite, ma mère devait toujours trouver une occupation manuelle sinon je répétais en boucle « Je m’ennuie, je m’ennuie, je m’ennuie ». Peu de dessins animés et de barbies, plutôt de la pâte à sel, de la peinture, du dessin, des figurines en plâtres ou encore du bricolage avec mon père et ma soeur… Sauf que depuis mes 20 ans impossible de conjuguer scientifique et artistique. Le blocage. Comme si je devais  cocher une des deux cases et m’y tenir. Moi qui ne supporte pas mettre les gens dans des cases, voilà que je m’étais enfermée toute seule, à triple tour.

Depuis que j’ai eu ce déclic, je mets en oeuvre tout un tas de choses pour revenir à l’essentiel, au manuel, à l’expression des émotions par la création.

C’est un processus difficile pour moi car j’ai besoin d’explorer mes mauvaises expériences et me servir de cette matière pour alimenter la création mais j’aime la direction que je suis en train de prendre.

Pour les personnes qui ont vécu des chocs, cela peut sembler futile comme problème « Oh la pauvre, elle a 30 ans ! » mais j’ai eu besoin de vous partager ce moment de vie. J’ai souhaité écrire cet article pour vous partager mes pistes vers la prise de conscience des schémas invertueux que l’on mets en place sans le vouloir/savoir ! À 20 ans, 35 ou à 40 ans…

Petit clin d’oeil à cette période de m°&/$, cette série de photo, réalisée en Belgique au pied des escaliers qui se nomme « La montagne de Bueren ». C’est un escalier de 374 marches (avec une pente de 30 %). Je crois que cette année a été aussi vertigineuse et longue que ces escaliers, une véritable montagne à gravir. J’aime imaginer qu’il y a 1 an, j’étais tout en bas, paralysée. Et me voici aujourd’hui en train de monter les marches une à une… Je suis presque tout en haut ;).


Si vous vous intéressez par la pleine conscience, je vous conseille l’auteur Christophe André. C’est l’un des chefs de file des thérapies comportementales et cognitives en France. Psychiatre, il a été l’un des premiers à introduire l’usage de la méditation en psychothérapie. Pour vous donner un petit aperçu de la méditation en pleine conscience, voici le lien d’une vidéo de 3 minutes à faire chez soi, le matin ou le soir, au bureau ou dans la salle d’attente chez le médecin… Une, deux ou trois fois par jour ! Vous m’en direz des nouvelles 😉

Vous Pourriez Aussi Aimer

11 Commentaires

  • Répondre Angelina 12 septembre 2017 à 11 h 10 min

    Article très intéressant et personnel dans lequel je me reconnais tellement et je n’ai que 23 ans.. ❤️

    • Répondre Hypsica 12 septembre 2017 à 10 h 26 min

      Merci pour ton retour Angelina !! Très touchant 😍

  • Répondre Laeti 12 septembre 2017 à 14 h 06 min

    Hello !
    Très bel article.
    Je trouve très courageux d’avoir couché tout ça par écrit.
    Pas mal de personnes doivent s’y retrouver en plus à mon avis.
    En tout cas malgré cette année de « turbulences », tu as avancé dans tes projets avec dynamisme. Pour ça bravo !
    Bises

    • Répondre Hypsica 12 septembre 2017 à 13 h 29 min

      Oh merci Laeti pour ta bienveillance 😊

  • Répondre Laurence 15 septembre 2017 à 10 h 03 min

    Sache que même avec des enfants on peut voyager, autrement certe , mais quand même …. !!
    voila je réponds à une de tes questions, c’est pas mal déjà ….. ;-))))
    Et pour info, on est jamais prêt à avoir des gosses …. quand on y pense ça fait peur ces petites bêtes :-))…

    ok je sors …
    bisous bisous

  • Répondre Laurence 15 septembre 2017 à 10 h 04 min

    Sache que même avec des enfants on peut voyager, autrement certe , mais quand même …. !!
    voila je réponds à une de tes questions, c’est pas mal déjà ….. ;-))))
    Et pour info, on est jamais prêt à avoir des gosses …. quand on y pense ça fait peur ces petites bêtes :-))…

    ok je sors …
    bisous bisous

    • Répondre Hypsica 15 septembre 2017 à 9 h 05 min

      😍 c’est vrai Laurence !! L’inconnu fait peur je crois… 🙄

  • Répondre A Global Culture 23 septembre 2017 à 15 h 17 min

    Ton article est émouvant et intéressant. Pas facile de parler de ses faiblesses, encore moins sur une place publique comme un blog.
    Je me suis mise à la pleine conscience pour gérer mon stress. Pour l’instant, ce n’est que le début mais j’aime bien. Ca a un côté relaxant et on peut l’appliquer dans beaucoup de situations. J’écoute aussi le livre audio de Christophe André « Méditer jour après jour ». C’est super, tu connais ?

    • Répondre Hypsica 27 février 2018 à 19 h 59 min

      Oui mais je l’ai toujours pas lu, merci je vais m’y mettre <3

  • Répondre Audrey 24 février 2018 à 18 h 57 min

    Aah Christophe André j’aime tellement sa voix ! Le cap des 30 ans n’est pas facile à vivre, surtout pour des personnes je pense qui rêve d’une vie « à paillettes », expression debile je te l’accorde mais je suis sûre que ta tête est remplie de rêve d’aspiration et d’idéaux. C’est dure de voir que les années passent et que nos plus chères aspirations ne soient encore que des pensées…
    Cette année je vais fêter mes 37 ans, j’ai l’impression d’avoir perdu 10 ans de ma vie et je me limite aussi à réaliser certains projet à cause de mon âge. Puis des jours je me dis, après tout qui sait combien il me reste de temps à passer ici ? 50 ans 50 jours ? alors autant en profiter. Les enfants , un appart, franchement ça ne m’a jamais fait rêvé, alors ne te mets pas de pression inutile tout vient point, et chaque épreuve de notre vie est là pour nous faire grandir et nous apporter des ressources pour l’avenir 🙂
    tu me donnes follement envie de me remettre à la méditation…

    • Répondre Hypsica 27 février 2018 à 20 h 58 min

      Tellement vrai tes mots… Oui des idéaux j’en ai pleins les placards, je dois même faire un petit peu le tri 🙂 Merci en tout cas pour tous tes mots sur le blog ! C’est touchant de lire d’une personne, qui à priori ne te connais pas, te dire des phrases que tu ressens vraiment !! Qui arrive à lire entre les lignes <3

    Laisser une réponse