Lifestyle

J’ai testé le tour de Potier

19 avril 2019

Aujourd’hui je me prends pour Demi Moore dans Ghost, sans Patric Swayze, puisque j’ai testé le tour de Potier dans l’atelier OH LA MAIN, créée par Stéphanie. En Corse, c’est le seul atelier a possédé 5 tours de potiers, idéal pour des cours collectifs ! Je me suis lancée dans cette activité pour la première fois et j’espère que cela vous donnera envie de la tester à votre tour.

Matériels et étapes de fabrication

Le tour de potier c’est un plateau qui tourne (merci Anne-Marie !) qu’on active avec une pédale qui permet de varier la vitesse de rotation et un bac autour pour récupérer l’eau et éviter les projections.

Coté matériel, on utilise de l’argile, mais pas n’importe laquelle. Il existe 3 types d’argile : la faïence, le grès ou la porcelaine. Moi j’ai utilisé de la faïence blanche (la couleur se révèle après cuisson). Pour le reste il y a quelques outils, de l’eau mais évidemment l’outil principal ce sont les mains du tourneur.

Il y a 3 étapes fondamentales. La première c’est le travail de la terre avant le plateau. Cela permet d’éliminer les bulles d’air responsables de fêlures et d’explosion après cuisson !

La seconde étape c’est le plateau, on commence le tour de potier ! On part de la boule de faïence que l’on vient de travailler, qu’on façonne en pyramide puis en quille pour homogénéiser la terre. Ensuite on perce la terre avec son doigt jusqu’à obtenir une épaisseur de fond de 1 cm. Ensuite on procède à l’ouverture de la pièce puis on crée le galbe. Grace à l’estèque et au fil on enlève la pièce du plateau.

L’une des difficultés c’est de bien garder la terre au centre, c’est au millimètre près. C’est comme pour un cyclone. Dans l’oeil du cyclone c’est très stable, des qu’on s’éloigne légèrement il y a force d’inertie qui ne permet pas de monter sa pièce. C’est un geste précis qu’il faut exercer pour maintenir cette terre au centre !

 

Troisième étape, une fois que la pièce est créée, on réalise une première cuisson pour cuire la terre, entre 850 et 1000°C pour la faïence. Elle va alors révéler sa vraie couleur, un joli blanc cassé. Et ensuite vient enfin l’émaillage (qui n’est pas encore enseigné dans l’atelier OH LA MAIN) et ensuite la seconde cuisson pour cuir cette fois-ci l’email. Le résultat un bel aspect brillant et lisse.

Pourquoi se lancer dans le tour de Potier ?

Le tour de potier est une technique exigeante mais néanmoins on prend beaucoup de plaisir des le début. D’abord il y a un coté très régressif, les mains dans la terre et la sensation entre les doigts est vraiment agréable. Ensuite de savoir qu’avec uniquement ces mains ont peut créer un objet c’est très gratifiant. Il y a évidemment l’aspect créatif. Le résultat de ma première tentative (sur la première photo de cet article) vous montre bien qu’on arrive à un joli résultat assez vite. L’intérêt de cette activité est que chaque personne va créer un objet unique original, c’est un boosteur de confiance en soi et cela permet d’explorer pleins de choses.

Infos pratiques

J’ai testé l’atelier OH LA MAIN à Ajaccio, 15 Rue du Dr del Pellegrino. Stéphanie, la créatrice de ce concept propose des stages d’un jour et demi, plusieurs week-end par mois. Pour 98€ vous apprenez à créer de A à Z des pièces et vous repartez avec 2 pièces que vous avez réalisé de vos mains. Il y a aussi des cours la semaine (adultes ou enfants) pour le tour de potier mais apprendre le modelage, la création de bijoux en porcelaine, etc.

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun commentaire

Laisser une réponse