Beauté

Animaux et cosmétiques | Je ne suis pas végane mais…

21 septembre 2017

Dans mon envie de réduire la souffrance animale au quotidien, après mon p’tit déj’ vegan,  j’ai décidé de m’occuper de ma salle de bain.

C’est une prise de conscience récente, grâce à la blogueuse/youtubeuse vegan Et pourquoi pas Coline qui aborde très souvent la question des tests sur les animaux pour les cosmétiques « cruelty free » comme on dit dans le jargon ;). Personnellement, il m’est arrivé un truc assez parlant sur le sujet.

Cet hiver, je discutais de mes envies de changements avec ma mère il y a quelques mois. Je lui ai dit notamment que j’aimerais remplacer petit à petit mes produits de beauté actuels par des cosmétiques cruelty free, en particulier le maquillage ! Coté soin de la peau j’utilises beaucoup d’huiles donc peu de risques de tests sur les animaux. Evidemment ce n’est pas tomber dans l’oreille d’une sourde, c’était les fêtes de Noël. Chez les mères, chaque information est stockée dans le disque dur « Cadeaux de Noël » pendant cette période ! Elle s’est rendue illico presto dans une parfumerie pour me trouver un maquillage qui plaise à mes nouvelles envies.

Elle est tombée sur une vendeuse qui lui a dit que « ça faisait longtemps que l’on ne faisait plus de tests sur les animaux en cosmétique !!! ».

Résultat : ma mère m’a offert pour Noël une palette à maquillage de la marque Guerlain, marque qui, selon les dernières infos de la PETA, teste encore ses produits sur les animaux. Alors je ne sais pas si cette personne a voulu vendre son produit ou si elle ignore la législation mais cet exemple tout bête montre bien que nous ne sommes pas encore conscient de ce qui se passe en cosmétique. Et l’une des raisons pour moi, c’est que le problème est plutôt complexe à comprendre !

Maman si tu lis ce post, j’ai adoré cette palette 😉 Ce n’est pas de ta faute évidemment !! #filleindigne.

La raison de cette fausse croyance est simple. En fait le 11 mars 2013 aurait pu être un jour de gloire puisque la Commission Européenne a définitivement interdit les tests sur les animaux pour les cosmétiques vendus dans l’Union européenne. MAIS….

Il y a une exception qui créer un joyeux bordel, c’est notre bon vieux REACH !

La réglementation REACH, qui contrôle l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des produits chimiques, oblige à tester sur les animaux les ingrédients cosmétiques utilisés en grande quantité en Europe (plus d’une tonne, il me semble). Evidemment, les grosses marques sont toutes concernées par ce problème. Elles ne sont d’ailleurs pas toujours au courant des tests effectués sur les produits qui rentrent dans la composition de leur cosmétique. Par exemple, lorsque la marque a besoin d’un conservateur, elle l’achète chez un grossiste. Elle ignore parfois si ce conservateur est testé (ou non) sur les animaux. Bref un joyeux bordel je vous dis !

Mais il y a aussi un autre problème ! Sinon c’est trop simple…

La chine commercialise uniquement des marques qui ont été testé sur les animaux. Certaines marques ne voulant pas se passer de ce marché là, acceptent que la Chine teste leur mascara sur des lapinoux !

Une marque cruelty free en France, ne l’est plus en Chine pour simplifier ! Pas très éthique tout ça. Mais c’est en train de changer lentement, puisque la Chine autorise dorénavant que les produits cosmétiques dits « ordinaires » (= qui ne changent pas votre corps en profondeur ou qui n’ont pas un aspect thérapeutique) comme le maquillage, soin peau et du corps, etc.) ne soient plus testés sur les animaux. Seuls les autres cosmétiques (comme le déo, les colorations, les soins amincissants, etc.) sont soumis à cette obligation. Evidemment, une marque non cruelty free en Europe, restera non cruelty free en Chine hein !

Vous reprendrez bien un peu de requin sur le visage ?

De mon coté, j’ai pris connaissance de tout cela il y a quelques années. Durant ma thèse j’ai étudié une molécule présente en petite quantité dans l’huile d’olive qui s’appelle le squalène. En fait cette molécule est présente en très grande quantité dans le foie du requin. Le squalane (un dérivé de la molécule) est utilisé en cosmétique, c’est un agent émollient parfait pour les crèmes, les huiles et les rouges à lèvres notamment ! Et bien je vous le donne en mille, certaines espèces de requins ont été quasi exterminées pour l’industrie des cosmétiques, le squalène étant aussi plus facile à extraire du requin que de l’olive (ou d’autres végétaux) et du coup moins cher.

En 2012, plus de 3 millions de requins (article l’express) étaient encore tués chaque année pour ce marché. Encore aujourd’hui dans les pays asiatiques, le squalane présent dans les cosmétiques est d’origine animale pour 1 produit sur 2 (article Le monde) !

Que faire ?

J’essaye aujourd’hui de choisir des cosmétiques non testés sur les animaux et vegan quand cela est possible. En fait, depuis que je suis consciente de tout cela, j’ai arrêté de consommer certaines marques que j’aimais (comme shiseido par exemple). Je n’arrive plus à voir la marque de la même manière, je ne vois que la crème sur la peau de lapins rasés de près pour l’expérience.

J’ai trouvé 3 jolies marques dans cet esprit à des prix assez raisonnables. Je voulais donc les partager avec vous

 Dans ma trousse de toilettes, j’ai à présent cet highlighter Zoeva qui est pas mal, quoique un peu compliqué à étaler avec sa texture mi gel/mi crème. Je pense qu’il y a des produits plus facile d’utilisation mais j’aime bien sa couleur légèrement nude/rosée. Par contre gros coup de coeur pour cette palette Zoeva qui est tout simplement une pure merveille, fards très pigmentés avec une belle tenue ! L’approche de la marque Zoeva est très interessante, j’aime beaucoup leur packaging et leur produit. Je pense racheter d’autres produits de la marque, d’ici peu ;).

Chez Kat von D, j’ai testé une poudre libre universelle, qui s’adapte aussi bien à mon teint d’hiver que d’été. J’ai bien aimé ce produit même si son pouvoir matifiant est un peu trop élevé. Du coup je l’utilise en petite touche. Je rêve d’avoir la nouvelle palette cathédrale de cette marque, plus pour l’objet que les couleurs d’ailleurs. C’est une tatoueuse célèbre qui a créée cette ligne de cosmétique, du coup l’univers gothique se retrouve un peu partout. Enfin mon crayon à sourcils bio vegan & cruelty free Boho, trouvé en parapharmacie s’adapte parfaitement à mes sourcils blond foncé ! J’ai trouvé la teinte parfaite pour mes sourcils (#alleluia) et le prix est très intéressant, moins de 7€ !

Voici donc ma nouvelle direction en matière de cosmétique… Si vous souhaitez en savoir plus sur les cosmétiques testés sur les animaux, voici la vidéo de Coline. La législation a un peu évolué depuis 1 an, surtout concernant la Chine mais elle explique parfaitement ce sac de noeuds qu’est le marché de la cosmétique aujourd’hui.

Et vous, quelle est votre sensibilité sur ce sujet ?

Vous Pourriez Aussi Aimer

1 Commentaire

  • Répondre Liten Rega 10 octobre 2017 à 15 h 03 min

    Hello,
    Oui les gens ne se rendent pas compte que les tests sur les animaux sont toujours d’actualité. On a tendance à croire que l’on vit dans un monde parfait et on ne voit pas ce qui pourrait poser un problème à notre conscience, ou remettre en cause notre mode de vie, on se laisse influencer… Mais tu as raison d’en parler dans un article ! Pour les animaux, c’est un peu comme si chaque geste compte, puisqu’il s’agit de leur vie en fait.
    En tout cas, j’aime beaucoup ta sélection cruelty-free !

  • Laisser une réponse