Food

P’tit déj’ | Je ne suis pas végane mais…

14 avril 2017

Depuis que j’ai changé quelques habitudes alimentaires, j’ai l’impression de prononcer la phrase « Je ne suis pas végane Mais… » tous les quatre matins.

Cette schizophrénie alimentaire m’a d’ailleurs déstabilisée au départ. Je me disais « Anne Marie choisis ton camp ma grande !!! ».  Végane ou Omnivore ? Je déteste mettre les gens dans des cases mais je voulais le faire pour moi. Après quelques mois de réflexion et d’expérimentation (vous avez du voir ma recette de Carrot cake végan)  j’ai commencé à nuancer mes propos pour arriver à un équilibre qui me plait bien 🙂

Aujourd’hui je me dis que tout est bon à prendre, d’un coté comme de l’autre alors pourquoi ne pas être un peu des deux ? Cela veut dire pour moi, privilégier dès que possible les matières végétales sans m’interdire la viande, le poisson et le fromage. J’ai pris conscience que j’offrais trop de place à la viande par exemple. En règle générale, tout ces excès ont des conséquences autant sur la planète que sur ma santé. Etre moins rigide que le véganisme mais sensible à ce que l’on consomme, c’est ce qu’on appelle aujourd’hui le fléxitarisme, je suis donc fléxitarienne apparemment. Un genre de végane à mi-temps !

 Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire quelques articles sur comment le véganisme influence ma vie, sans non plus prendre toute la place !

Pour vous en parler, j’ai envie de commencer par le p’tit dej’ évidemment ! Cela fait des années que je m’alimente de beurre le matin (sur les tartines, dans les viennoiseries et gâteaux industriels), on est français ou on ne l’est pas hein !? Mais depuis quelques semaines, je l’ai abandonné pour un aliment que vous connaissez peut-être : la purée d’oléagineux. J’ai commencé à en acheter au départ pour faire une pâte à tartiner maison (que j’ai raté d’ailleurs) et en fait le goût de l’amande et la texture de cette purée m’a tellement plus, que j’ai testé sur les tartines du matin ! Et j’avoue ne pas m’en lasser pour le moment.

Contrairement au beurre, la purée d’amandes ne se mets pas au frais donc pas d’accident de biscottes en mille morceaux à 7h du mat’ à cause du beurre qui ne veut pas s’étaler ! Grrr, ça c’est pour le coté technique. Pour l’apport nutritionnel, même si la purée d’amandes est plus calorique que le beurre, oui oui c’est possible (650 calories contre 550 calories), l’apport en protéines et 25 fois plus important. La purée d’amandes contient aussi des fibres, de la vitamine E, du magnésium, du calcium et du phosphore. Qui dit mieux ? Celle que j’ai choisi est de la marque La Vie Claireelle est certifiée Agriculure Biologique (AB), tout comme mon café équitable décaféiné d’ailleurs !

Quand j’ai envie d’un peu de sucre et de fruit, je rajoute de la confiture maison, celle de ma mère est la meilleure au monde, beaucoup de fruits et peu de sucre, c’est tout. Et voilà, un p’tit déj’ végan avec pas grand chose en fait. Evidemment, je ne refuse pas une belle brioche ou de bons canistrelli de temps en temps mais je me dis que commencer la journée sans matière animale c’est pas mal en fait !

Et vous alors, Végétarien, Omnivore ou Fléxitarien ?


 Purée d’amandes bio et café équitable, La Vie Claire Corse du Sud

Vous Pourriez Aussi Aimer

Aucun commentaire

Laisser une réponse